Poutre en porte faux

Claude PRECHEUR

Poutre basse en porte à faux

Lorsque vous voulez désolidariser un bâtiment d’un autre. Un joint de polystyrène de 2 cm doit être appliqué contre la construction existante. Si votre extension est à la même profondeur que votre bâtiment, ne descendez pas le terrassement, plus bas que vos fondations existantes. Ne pas creuser sous les anciennes.

Vous avez la possibilité de rien faire en dur sur le côté du mur existant et faire uniquement un doublage. Pour cela il faut faire poser le plancher sur des murs perpendiculaires. Vous aurez l’obligation de faire sur votre nouvelle fondation une petite poutre en porte-à-faux afin de ne pas poser sur les anciennes.

Poutre haute en porte à faux

Lorsque vous voulez faire une ouverture contre le mur existant, vous devez absolument faire une poutre en porte-à-faux qui sera d’une longueur minimale de 3 fois la longueur de l’ouverture. Vous remarquerez que dans ces poutres en porte-à-faux les aciers principaux se trouvent en haut.

Le balcon

Le balcon dans une construction est un ouvrage en béton armé en porte à faux. C’est une dalle pleine, une plaque porteuse en béton armé coulé sur place ou préfabriquée, d’épaisseur 8 à 20cm qui ne repose que sur un appui (murs ou poutre et dalle).


Guide de Maçonnerie, en TÉLÉCHARGEMENT
Cours de Maçonnerie, CAP, BP et BAC PRO, en TÉLÉCHARGEMENT
Le Guide de la Maçonnerie DELUXE