Vide sanitaire

Claude PRECHEUR

Le vide sanitaire n’est pas une fondation.

En construction, un vide sanitaire est un espace accessible ou non accessible de quelques dizaines de centimètres de haut situé entre le terrain et le premier plancher du bâtiment et servant d’isolation entre celui-ci et le sol. Les remontées d’humidité depuis la terre sont éliminées hors de l’édifice par la ventilation naturelle du vide obtenue avec les bouches d’aération périphériques. Elles ont un grillage pour éviter que les insectes et de plus gros animaux y logent. Le vide sanitaire protège la dalle contre les remontées d’humidité. La dalle doit être isolée sur toute la sous face.

- Le vide sanitaire est considéré comme accessible s’il a une hauteur supérieure à 0,60 m et une trappe d’accès. L’accessibilité peut se limiter au passage de même hauteur (0,60 m) sur le parcours de la tuyauterie ainsi qu’entre ce parcours et la trappe d’accès.

Pour des raisons pratiques, il est préférable que le vide sanitaire soit accessible. Ne serait ce que pour réparer une fuite d’une canalisation, par exemple.

Un vide sanitaire est considéré comme ventilé lorsque la section totale libre des ouvertures, exprimée en cm2, est au moins égale à 5 fois la surface horizontale du vide sanitaire, exprimée en m2.

Exemple :
Maison avec vide sanitaire de 0,70m d’hauteur, 100 m2 de surface
5 X 100 = 500
Ventilation mini 500 cm2

3 ventilations de diamètre 150 soit 3 X 176,71 cm2 = 530 cm2
4 X 125 un peu juste soit 4 X 122,71 = 490,87 cm2

Malgré le surcoût de dalle, par comparaison avec les maisons en terre-plein, les vides sanitaires sont indispensables sur sols humides ou perméables.