Cheminée

Claude PRECHEUR

CONDUIT DE CHEMINÉE

La souche de conduit de cheminée, c’est la partie extérieure du conduit sortant du toit. Elle est réalisée très souvent en maçonnerie traditionnelle. Ses rôles essentiels sont, de protéger le conduit des infiltrations de l’eau de pluie. D’améliorer le tirage. Pour cela elle doit être isolée pour éviter le refroidissement trop rapide des fumées ne doit pas comporter de rétrécissement du conduit et doit être suffisamment haute pour éviter les refoulements dus au vent. De protéger l’habitation contre l’incendie (écart au feu). Et de rester étanche surtout au niveau de la traversée du toit.


CONSEILS TECHNIQUES

La souche doit avoir un couronnement en béton avec larmier (goutte d’eau) et doit se terminer par un aspirateur statique. L’enduit de la souche se réalise au mortier bâtard. Elle se maçonne souvent avec des boisseaux de terre cuite ou de pouzzolane avec une protection thermique par doublage en blocs minces (briques, agglos), ou sans, si ces boisseaux ont un double rang d’alvéoles. En ce qui concerne le dépassement du faîtage, le débouché de la souche doit être au moins à 40 cm du faîtage, 1,00 m au-dessus d’un acrotère pour un toit terrasse, 1,20 m au dessus d’une toiture de pente inférieure à 15°. Sa section intérieure et celle du conduit sur toute la hauteur doit rester constante et les parois doivent être le plus lisse possible. L’écart au feu est de 16 cm près des bois de charpente. Un entourage en béton armé s’effectue en suivant la pente dans l’épaisseur des chevrons voisins. Une étanchéité (solin) doit être réalisée par le couvreur à la sortie de toit. L’orifice extérieur terminal d’un conduit de cheminée doit se trouver à 40 cm au moins au-dessus de toutes parties de construction distante de moins de 8 mètres.

ABERGEMENT CHEMINÉE