Les prédalles

Claude PRECHEUR

Coffrage du plancher par pré-dalle



Les pré-dalles sont des plaques minces en béton armé ou précontraint intégrant la majorité des aciers porteurs nécessaires à la résistance du plancher servant de coffrage. La sous face lisse des pré-dalles garantit la qualité de parement du plafond avec un traitement des joints adapté. Des éléments complémentaires facilitant le travail sur chantier peuvent être incorporés aux pré-dalles : isolants, coffrages, réservations, plots électriques, dispositifs de sécurité.

L’incorporation d’armatures spéciales permet aussi des utilisations spécifiques dans le cas de la dalle suspendue par exemple. Le poids des pré-dalles tout comme leur stockage sur camion peuvent être adaptés aux possibilités de levage et au planning du chantier. Les pré-dalles ont en principe une épaisseur de 5-7 cm. Elles comprennent les armatures inférieures nécessaires à la stabilité du plancher fini, ainsi que poutrins tridimensionnels. Les pré-dalles contiennent toutes les réservations, découpes, bords obliques, etc.
Les pré-dalles sont généralement transportées par camions 24-to. Il est donc important que le chemin d’accès au chantier soit carrossable aux poids lourds et que le chauffeur a la place pour faire les manœuvres nécessaires. En cas de problèmes, le client en avise le transporteur le plus rapidement possible afin de trouver une solution adéquate. Si le montage est réalisé moyennant intervention d’une grue mobile, vous prévoyez également la place pour celle-ci. Les pré-dalles sont posées à l’aide d’une chaîne à 4 brins ou d’un palonnier adapté.

Les points de prise sont idéalement placés par rapport au bord de la pré-dalle des crochets de levage sont en principe prévus et peint. Dans certains cas, les crochets de manutention doivent toujours s’accrocher à un nœud supérieur d’un poutrin tridimensionnel.

L’angle formé par les brins de chaîne doit rester inférieur à 60°.

Lors de la pose des pré-dalles, vous veilliez aux mesures de sécurité, comme le port du casque, l’interdiction de circuler sous la charge, la prise en considération des câbles aériens, etc.

stockage

PRÉ-DALLES EN B.A

Les chevrons sont alignés verticalement et contre les boucles de levage.

Calpinage des pré-dalles

Un plan de pose ainsi que les plans des détails de chaque pré-dalle. Les plans contiennent tous les renseignements nécessaires à la fabrication et à la pose du plancher, à savoir
• le numéro de position de chaque pré-dalle
• l’emplacement de chaque pré-dalle
• entre distance entre les étançons de montage
• les armatures de liaison entre pré-dalles
• la largeur des appuis
• les dimensions des pré-dalles
• la section des armatures
• les positions et dimensions des réservations


Conditions d’appuis

Avant la pose des pré-dalles, vous assurez l’exécution conforme des murs d’appui, des coffrages des poutres et des étais. Les appuis des pré-dalles doivent être de niveau et plans. Si tel n’était pas le cas, les pré-dalles devraient être posées sur un lit de mortier.
Si le repos effectif sur appui U est inférieur aux valeurs du tableau, les lisses de rives sont obligatoires.

Elément porteur. Pose sans étais Poseavec étais.
Lpr< 5 m Lpr> 5 m
Béton Armé 3cm 4cm 2cm
Maçonnerie dressée 5cm 4cm

Lpr : longueur de la prédalle

Étaiement

  • Contreventer les files d’étais par des dispositifs appropriés.
  • Eviter les efforts horizontaux sur les étaiements pendant la pose de pré-dalles.
  • Prévoir l’alignement vertical des files d’étaiement par rapport au niveau inférieur.
  • L’enlèvement des étais ne peut être réaliser que lorsque la résistance du béton de la dalle permet de supporter les charges d’étaiement des niveaux supérieurs.
    Les étais de montage sont placés aux entre distances indiquées, avant la pose des pré-dalles.
    L’étaiement de montage reste en place jusqu’à durcissement suffisant du béton.
    Le temps pour atteindre la résistance désirée dépend entre autres de la qualité du béton commandé et de la température ambiante.
    Vérifier :
    — Le bon état des étais utilisés.
    — Le centrage des charges sur les têtes des étais.
    — L’efficacité du contreventement.
    — Les réglages et niveaux des lisses d’étaiement.


Mise en oeuvre des pré-dalles

Pose des pré-dalles

.

1 Consigne et divers plans (étaiement et pose et ferraillage)
2 Réception et vérification des supports (appuis) et longueur des pré-dalles
3 Traçage des filières
4 Étaiement et contreventement
5 Réglage de niveau des poutrelles
6 Pose des pré-dalles munies de leur garde corps + coffrage de rive
7 Vérification du serrage de l’étaiement
8 Ferraillage nappe inférieure (couture) et renforts (réservations) + chaînage
9 Ferraillage nappe supérieure (chapeaux)
10 Coulage et vibration de la dalle après arrosage des pré-dalle
11 Nettoyage

Important à savoir
Les appuis sont de 2cm pour le BA
avec filière 4 sans filière et 6
pour les alvéolaires

Avant le coulage des pré-dalles
on les arrose

Couler le clavetage des dalles alvéolaires avant le coulage de la dalle
Vérification avant coulage de la dalle
Verticalité des étais, leur serrage et le positionnement.
Accrochage pré-dalles sur crochets prévus à cet effet ainsi que les garde corps
Les protections collectivités périphériques doivent être positionnées avant le coffrage

La pose des garde-corps périphériques se réalise avant l’accrochage de la pré-dalle. Ce qui permet d’être toujours en sécurité et ceux-ci donne le sens de pose.

Ferraillage

Les pré-dalles sont déjà ferraillées, mais L’armature supérieure, les armatures de liaison, et éventuellement d’autres armatures de renfort sont posées sur le chantier. Dans le cas de plancher portant dans les deux axes, une armature supplémentaire est placée sur les pré-dalles transversalement au sens des poutrins tridimensionnels.

Recouvrement treillis soudé

Il faudra un treillis soudé de recouvrement sur chaque joint de pré-dalle. Celui-ci sert d’anti-fissuration (acier de couture).

Les renforts de barres en périphérie des réservations
Les écarteurs de nappes pour maintenir les aciers en chapeau


Avant le coulage de la dalle, il faut toujours vérifier l’étaiement.

Chapeaux de Rives non porteuses

Bande noyée

La BN bande noyée constitue un élément porteur, elle est dimensionnée pour supporter les réactions d’appui des pré-dalles.

Pré-dalle suspendue à un voile


Les pré-dalles alvéolées

Les pré-dalles alvéolées sont prévues pour de très grandes portées.
L’élingage s’effectue soit par palonnier spécifique, soit par élingues traversantes ou par sangles.
La dalle alvéolée est un élément en béton précontraint par armatures adhérentes. Cet élément s’obtient par extrusion et forte compression du béton.
La largeur standard est de 1,20 m. L’épaisseur varie suivant les exigences du chantier 16, 20, 26,5 et 32 cm.
Elles sont posées jointivement et assemblées par un clavetage béton, formant ainsi le plancher fini.


Dans les cas les plus courants, la face supérieure de la dalle alvéolée est griffée pour recevoir une dalle collaborante coulée sur chantier. Elle peut être lissée. Dans ce cas, les dalles ne recevant pas de dalle collaborante sont simplement clavetées entre-elles. Il est important alors de vérifier si la planimétrie de surface est suffisante et ne nécessite pas une chape de ragréage (suivant la finition ou le type de revêtement de sol exigé).
La dalle alvéolée convient aux bâtiments à grandes trames. Elle permet d’obtenir de grandes surfaces libres limitant les éléments porteurs, particulièrement adaptées aux parkings, bureaux, bâtiments scolaires et commerciaux, hôpitaux...

  • Les protections collectives empêchent les chutes, elles sont indispensables et obligatoires.
  • Le coulage des clavetages se réalise immédiatement après la pose des dalles alvéolées.
  • La forme des cadres d’une poutre doit être prévue afin que l’appui des dalles alvéolées soit respecté.
    Certaine dalle alvéolée se pose sans étai, permettant de gagner du temps sur le planning et finalement d’économiser sur le coût de la construction...
  • Les abouts standard sont rugueux, avec torons dépassants quand la longueur d’appui est insuffisante. Pour éviter la pénétration du béton dans les alvéoles, des bouchons en plastique ou en polystyrène sont mis en place.