Le lexique de l’escalier

Bruno

Voici un extrait gratuit du guide de construction des ESCALIERS :

Pour mieux connaître et comprendre les expressions ainsi que les termes techniques liés à l’escalier, nous allons voir dans cet article quelques définitions spécifiques.

Escalier : un ouvrage dont le but est de faire passer à pieds un individu d’un étage d’un bâtiment à un autre. Il est réalisé par une succession régulière de plans horizontaux consistant en des marches et des paliers.

Escalier à l’anglaise

C’est un escalier caractérisé par une poutre découpée que l’on appelle « crémaillère » et où est fixée les marches ainsi que les contremarches. Si les marches sont réalisées en pierre, la crémaillère est généralement en métal.

Escalier à la française

C’est un escalier où les marches sont encastrées dans deux limons parallèles.

Escalier adossé

C’est escalier caractérisé par ses marches qui s’appuient sur le mur qu’il longe. L’autre extrémité des marches peut s’appuyer sur un mur d’échiffre présentant ou non un limon, ou est tout simplement libre.

Différences entre limon et crémaillère

Limon

C’est une poutre ou pièce d’appui inclinée permettant de tenir les marches d’escalier et éventuellement les garde-corps ou la rambarde. Il peut être réalisé en bois, en béton ou en acier. Un escalier peut être composé d’un ou plusieurs limons. S’il se situe sur chaque côté d’un escalier, ils sont appelés limons latéraux, tandis que s’il se situe uniquement en dessous, c’est un limon central.

Crémaillère

Si le limon est conçu de manière à suivre la forme des marches, on parle alors de crémaillère et non plus de limon. Elle peut être simple si elle n’adopte que d’un côté la forme des marches mais peut être également double si elle prend la forme des marches des deux côtés.

Structure de l’escalier

Structure de l’escalier

Emmarchement : la distance comprise entre les deux limons. En d’autres termes, l’emmarchement correspond à la largeur disponible et praticable de l’escalier (dimension perpendiculaire au sens de déplacement de l’escalier).
Marche : surface plane de l’escalier où l’on pose le pied pour pouvoir utiliser l’escalier. Elle peut être droite, balancée ou rayonnante.
Balancement : technique de tracé des marches dans les virages afin que la montée et la descente soient le plus confortablement possible pour les usagers, et par conséquent, pour que les collets de marches ne soient pas trop étroites.



Marche balancée : marche de largeur variable se situant dans le quartier tournant d’un escalier et où le nez de marche n’est pas parallèle aux marches droites
Collet : la mesure d’une marche balancée du côté jour de l’escalier.
Hauteur de marche : la distance[...]

....Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Différences entre limon et crémaillère
  • Structure de l'escalier
  • Différence entre garde-corps et main courante
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :


  • mais aussi le téléchargement du guide au format PDF, l’accès au forum pour échanger avec tous les membres ABC Maçonnerie et les collaborateurs du site, les outils de calculs etc. etc.

Pour devenir membre et lire ce tome en particulier

Il vous suffit d’acquérir ce guide :


Pour plus de contenu

Vous pouvez acquérir un de nos PACKS regroupant plusieurs ou la totalité des guides ou tomes et des cours :