La couche de finition

Claude PRECHEUR

La troisième couche : Couche de finition
Elle se réalise 72 à 96 heures après le corps d’enduit.
Son dosage : pour donner une couleur claire, on utilise du ciment blanc et de la chaux blanche et la granulométrie du sable sera du 0/3.




Epaisseur de la couche : de 3 à 5 mm
Application : La consistance du mortier doit être assez liquide.
Mise en oeuvre : Elle s’effectue à la truelle ou à la tyrolienne, projeter des surfaces de un mètre carré puis passer la tache éponge ou feutrée sans trop relaver mais pour obtenir un grain fin.
Aspect : Très fin (taloché, feutré, écrasé, gratté) granuleux en deux couches à l’aide d’une tyrolienne.
Pour les enduits extérieurs et sur la maçonnerie ancienne, il est préférable de faire un enduit au mortier bâtard.

Il existe du mortier prêt à l’emploi qui se passe manuellement en deux passes, c’est un enduit qui s’étale à la lisseuse bien plus pratique que le traditionnelle. Celui-ci peut être gratté mais dans ce cas il faut mettre 2 cm d’épaisseur, car en grattant l’épaisseur réduit de 5 mm.

Taloché
Gratté
Tyrolien
Écrasé
Grattoir
Tyrolienne