Les principes et les matériaux

John.propitech, Claude PRECHEUR

Anatomie des planchers sur solivage

Les terminologies

Les planchers par solivage comprennent généralement une ossature composée de poutres (1), de solives (2), et de chevêtres (3) en bois, une aire supérieure ou un platelage (4), une aire inférieure ou le plafond de l’étage inférieur (5), un écran étanche (6) et éventuellement des matériaux d’isolation (7) thermique et acoustique. Les sections courantes des solives en bois massif conduisent les planchers par solivage à avoir de faibles portées.

Les planchers mixtes

1. Plancher en béton
2. Solive
3. Plancher en OSB
4. Isolation
5. Plafond de l’étage inférieur
Les planchers par solivage peuvent prendre appuis sur des dalles en béton pour former des planchers mixtes. On y a recours quand il faut réaliser une réhabilitation ou une extension. On peut aisément réaliser des porte-à-faux dans le sens de la portée des solives.
La possibilité d’insérer des isolants thermiques entre les solives fait que les planchers par solivage soient une bonne réponse en termes d’isolation pour les planchers bas et les planchers supports de toiture-terrasse.
Afin d’améliorer l’isolation phonique, les planchers peuvent recevoir en partie supérieure des couches complémentaires (panneaux en bois, plaques de plâtre pour sol, chapes en béton, couches résilientes…) afin de former un plancher flottant.

Les déformations

La flexion est un facteur de contrôle critique qui prend en compte des aspects visuels, de confort et d’inconvénients d’une flèche et/ou de vibrations excessives sur les matériaux de plancher ou de plafond.
La flèche est généralement limitée au 1/40 de la portée. De ce fait, il est important de correctement dimensionner les éléments constituants le plancher.
Les planchers par solivage présentent une relative élasticité. Le système des solives est déformable dans un plan horizontal. En apportant une aire supérieure non déformable (panneaux de contreplaqué, panneaux de particules …), le plancher forme un diaphragme et participe au contreventement des murs.

Les matériaux employés pour le solivage

Choisir la meilleure essence de bois pour notre projet est souvent difficile. En effet, il existe plus de soixante dix essences classifiées sous plusieurs critères.

Le choix de l’essence dépendra de plusieurs critères mais nous allons citer les essentiels pour vous donner une bonne base et vous permettre de faire le bon choix. Il faut trouver le juste milieu entre qualité et économie.

Le facteur de risque du aux agressions des champignons

Attaque de champignon

Il existe cinq classes d’essences selon sa résistance aux agressions des champignons :

  • Classe 1 : essence très durable face aux champignons
  • Classe 2 : essence durable
  • Classe 3 : essence moyennement durable
  • Classe 4 : essence peu durable
  • Classe 5 : essence très exposée aux agressions fongiques.

Les champignons se développent dans un environnement humide à 20 % et obscur.

Le facteur de risque du aux agressions des insectes

Attaque d’insectes

Il existe trois classes d’essences selon sa résistance aux agressions des insectes :

  • Classe S : bois vulnérable aux attaques d’insectes
  • Classe M : essence moyennement sensible aux attaques
  • Classe D : bois pas ou très peu sensible aux attaques d’insectes

Pour savoir comment ces agresseurs travaillent, consultez l’article qualités et contraintes.

Le facteur de l’exposition à l’humidité

| Classe d’exposition | Emploi et risques associés |
| classe 1 | Le bois de classe 1 est soumis à un taux d’humidité très faible. C’est généralement la classe choisie pour les ouvrages d’intérieur,
sauf éventuellement pour des travaux en salle d’eau ou en cuisine |
| classe 2 | Un bois de classe 2 est utilisé en intérieur, mais avec des risques d’humidité occasionnelle|
| classe 3 | Un bois de classe 3 est prévu pour un usage extérieur, mais sans contact direct avec un sol humide. On distingue la classe 3a
qui concerne les bois extérieurs soumis à une humidité occasionnelle et la classe 3b qui regroupe [...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Anatomie des planchers sur solivage
  • Les déformations
  • Les matériaux employés pour le solivage
  • Le facteur de risque du aux agressions des champignons
  • Le facteur de risque du aux agressions des insectes
  • Le facteur de l'exposition à l'humidité
  • Les classe de résistance mécanique du bois
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE