Les chaînages

Claude PRECHEUR

Les chaînages

Les chaînages Horizontaux doivent être présents :
- au niveau bas ;
- au niveau de chaque plancher ;
- au niveau du contreventement du haut des murs, en l’absence de plancher sous comble.
Les chaînages horizontaux intérieurs à la construction doivent régner sur toute l’épaisseur des parois. Ces chaînages doivent avoir une hauteur minimale de 15 cm ; leur armature longitudinale doit être composée d’au moins une barre dans chaque angle, soit quatre barres, en acier de diamètre 8 mm en zone la, 10 mm en zone l et 12 mm en zone II
Tout chaînage horizontal doit comporter des armatures transversales d’espacement au plus égal a la hauteur du chaînage sans excéder 25 cm.






Chaînages Verticaux, au moins :
- En bordure des panneaux de contreventement
- À tous les angles saillants ou rentrants de la construction ;
- Aux jonctions des murs ;
- Encadrant les ouvertures de hauteur supérieure ou égale à 1,80 m.

Les chaînages verticaux doivent répondre aux mêmes règles que les chaînages horizontaux en ce qui concerne les sections de béton et les armatures longitudinales et transversales.

  • Les chaînages dont la hauteur est inférieure à 3 mètres peuvent être réalisés par coulage du béton dans les alvéoles d’éléments creux en terre cuite ou en béton ou d’éléments pleins de béton cellulaire, de formes appropriées. Ces alvéoles doivent permettre de réaliser des chaînages de section sensiblement carrée, ou circulaire, de dimensions minimales :
  • 10 x 10 cm ou diamètre 12 cm en zones la et lb.
  • 12 x 12 cm ou diamètre 14 cm en zone II.
    Les chaînages situés en partie courante peuvent ne comporter que deux armatures de section totale égale à la section des armatures des chaînages horizontaux. La distance d’axe en axe de deux barres voisines ne doit pas être inférieure à 5 cm.




    Dans une maçonnerie à joints de mortier, veillez au nettoyage à la base des blocs d’angle, préalablement cassé, afin de pouvoir dégager les aciers en attente, car l’accumulation de mortier de montage au pied du chaînage serait un point faible et une rupture de bétonnage ce qui fragiliserait l’ossature.

Chaînage en rampant
Un chaînage doit être réalisé en partie haute des murs (murs pignons, murs intermédiaires), suivant le rampant. Les caractéristiques de ce chaînage sont identiques à la moitié de celles des chaînages horizontaux.

Liaisons entre chaînages
La continuité et le recouvrement des armatures des divers chaînages concourants en un même nœud doivent être assurés dans les trois directions. Les dispositions adoptées ne doivent donner lieu à aucune poussée au vide.
Les recouvrements des aciers doivent être de 50 X le Diamètre

Encadrement de baies
Dans le cas d’un encadrement en béton armé, on doit disposer sur chaque côté des ouvertures deux armatures en acier de nuance Fe E 500 et de diamètre 8 mm en zone la, 10 mm en zone lb et 12 mm en zone II.
L’épaisseur minimale du béton de l’encadrement doit être de cinq fois le diamètre des armatures sans être inférieure à 4 cm .
Les barres des linteaux doivent être ancrées d’une longueur de 50 diamètres de part et d’autre de l’ouverture.