L’élingage

Claude PRECHEUR

SOMMAIRE :

  • L’élingage
    - Généralités
    - Les définitions
    - La réglementation
    - Les différentes élingues
    - Les accessoires
  • Les 10 règles pour élinguer en sécurité
    - Préparer, évaluer, rendre la charge solidaire
    - Choisir, inspecter
    - Accrocher, vérifier
    - Protéger, mettre en tension
    - Guider

Qu’est ce que l’élingage ?
L’élingage est l’opération de liaison entre une charge et un appareil de levage.

Ce dispositif est constitué d’une élingue en câble, ou en chaîne, ou encore en textile mais aussi par des éléments rigides (palonnier, pinces etc.)


L’élingage est l’opération de liaison entre une charge et un appareil de levage. Ce
dispositif est constitué d’une élingue en câble, ou en chaîne, ou encore en textile
mais aussi par des éléments rigides (palonnier, pinces etc.)
L’élingage est une opération importante de la manutention des charges. C’est une
opération délicate et importante car on déplore de nombreux accidents quand
l’élingage est mal effectué. C’est pourquoi l’élingueur doit connaître toutes les règles
de sécurité afférentes à la profession. Il doit faire le choix du bon dispositif de
liaison et le mettre en oeuvre correctement.



Les définitions

Accessoires de levage :
Ce sont les composants placés entre la machine et la charge ou fixés à la charge Élingues :
Accessoires souples en corde, sangles, en câbles métalliques ou en chaîne, généralement terminés par des composants métalliques tel que mailles, crochets, anneau, manilles…
Accessoires d’élingage
Accessoires de levage appelés composants d’accessoires de levage. Tel que crochets, manilles …
Équipements amovibles
Ces équipements sont installés directement ou indirectement au crochet de levage de l’appareil de levage, à la charge.
Pinces, palonnier, fourche
Élingue simple
Élingue comportant un seul brin
Élingue multibrins
Élingue composée de 2,3,4 brins. Ces brins sont reliés à une maille de tête afin d’assurer un débattement convenable.
Charge maximum d’utilisation d’une élingue. (CMU)
Poids maximal que l’élingue est autorisée à porter en utilisation courante.
Réglementation
Article R. 233-13-9
Lorsque le travailleur accroche ou décroche une charge à la main, les travaux
doivent être organisés de manière telle que ces opérations puissent être effectuées
en toute sécurité.
Pendant ces opérations, aucune manœuvre de l’appareil de levage ne doit être organisé tant que le travailleur (élingueur) n’a pas donné sont accord.
Article R. 233-13-14
Les accessoires de levage doivent être choisis et utilisés en fonction des charges à
manutentionner, des points de préhension, du dispositif d’accrochage et des
conditions atmosphériques et compte tenu du mode et de la configuration d’élingage.
Tout assemblage d’accessoires de levage permanent doit être clairement marqué
pour permettre à l’utilisateur d’en connaître les caractéristiques.
Les contenants des charges en vrac destinés à être accrochés à un équipement de
travail servant au levage doivent être apte à résister aux efforts subis pendant le
chargement, le transport, la manutention et le stockage de la charge et à s’opposer à l’écoulement intempestif de tout ou partie de celle-ci au cours des mêmes opérations.
Article R. 233-13-15
Les accessoires de levage doivent être entreposés de manière à ce qu’ils ne
puissent être endommagés ou détériorés.
Dès lors qu’ils présentent des défectuosités susceptibles d’entraîner une rupture, ils
doivent être retirés du service.


Les différentes élingues
Les élingues câbles
Les câbles sont en principe, constitués de fils d’acier formant des torons qui sont ensuite assemblés pour constituer le câble.
Généralement un câble est composé de 6 torons de 36 ou 37 fils, mais il existe des câbles composés de 6 torons de 19 fils ou 6 torons de 7 fils.
L’élingue simple est constituée d’un câble et d’une terminaison à chaque extrémité.
Cela peut être une boucle, une boucle avec cosse coeur ou cosse pleine. Un accessoire est associé à chaque boucle.
Anneau, manille, crochet. Le manchonnage est spécifié dans une norme sur les terminaisons de câble
Les élingues multibrins sont composées de 2,3,4 brins associées à une maille de tête avec ou sans anneau intermédiaire.



Les élingues chaînes
Les chaînes utilisées pour le levage sont des chaînes à maillons courts.
Les chaînes ne respectant pas la relation P=3d ne doivent pas être utilisées pour le
levage.
Les élingues en chaîne sont constituées d’une chaîne, d’un crochet, de maille de
tête, et maille intermédiaire.
Dans la constitution d’une élingage, tous les composants doivent être de la même
classe.
Les élingues chaînes dans notre métier sont, le plus souvent, de classe 8


L’identification de l’élingue est un point très important, indispensable pour permettre le suivi de l’accessoire.
Chaque élingue doit donc pouvoir être identifiée.
Marquage CE, marque du fabricant, N° ou Série de lettres identifiant l’élingue et CMU



Les élingues en textile chimique
Elles regroupent les élingues plates en sangles tissées et les élingues rondes. La matière textile est soit des polyamides (PA), des polyesters (PES), soit des polypropylènes (PP).
Les élingues plates en sangles tissées peuvent être terminées par des accessoires ou
cousues pour former des boucles.
Les élingues rondes sont formées d’une âme (un ou plusieurs fils formant un écheveau le tout inséré dans une gaine de même matière de base.
Les élingues textiles possèdent une étiquette permettant de l’identifier.
Le nombre de couture(s) longitudinale(s) donne le nombre de tonnes qu’elle peut porter
L’identification de l’élingue est un point très important, indispensable pour permettre le suivi de l’accessoire.
Les élingues textiles doivent comporter le CMU, La matière utilisée, la classe des accessoires, la longueur nominale en mètres, marque d’identification le nom du
fabricant, le marquage CE.




La couleur de la sangle est fonction de la charge maximale d’utilisation d’un brin




Les accessoires





Anneaux de levage
Anneau rotatif
Les palonniers


10 règles pour élinguer en toute sécurité

- Préparer l’élingage
Porter les équipements de sécurité, Reconnaître le parcours effectué avec la charge,
Dégagé les allées de circulation, ne pas se trouver sous la charge et ne pas se trouver entre la charge et un obstacle.

- Évaluer la charge
Il faut connaître la masse de la charge à soulever ainsi que son centre de gravité. Le poids d’une pièce c’est son volume X par sa masse volumique. 800Kg/ m3 pour le bois, 1000kg / m3 pour l’eau, 2500kg/m3 pour le béton, 8000kg/m3 pour l’acier.

Dans le cas de palette ou d’un ensemble de poutres ou barres non solidaires, la charge est fractionnée. L’élingage ne doit pas servir à rendre la charge d’un seul bloc. Il est nécessaire de rendre les éléments de la charge solidaires. Cerclage, film plastique…



- Rendre la charge monolithique (solidaire)




Le cerclage ne doit pas servir de système d’accrochage des élingues.




- Choisir l’élingue
Le choix de la bonne élingue est prépondérant pour la sécurité de l’élingueur. Le milieu ambiant, la température, le poids de la charge et la longueur de l’élingue sont des facteurs de choix.

- Procéder à l’inspection visuelle
Malgré que les accessoires de levage sont soumis aux vérifications périodiques, il est important de contrôler visuellement ces accessoire pour s’assurer que ceux ci ne sont pas détériorés. S’il arrive que des défauts apparaissent, il est impératif de retirer ces accessoires du service. Plaque CMU manquante, diminution du diamètre du câble,, corrosion des terminaisons, dommage thermique…

- Pour les élingues câbles : déformation ou fissures sur les terminaisons, concentration de fils cassés sur un toron, déformation du câble par distorsion ou saillie de l’âme.

- Pour les élingues chaînes :Déformation des terminaisons, allongement de la chaîne, usure importante des maillons, entaille, fissure, corrosion,, déformation des maillons, ouverture du bec du crochet.

- Pour les élingues textiles : Détérioration locale de la sangle, coupure transversale ou longitudinale, endommagement des lisières, coupure des coutures ou des boucles.

- Accrocher à la charge
Mise en place des crochets si la charge possède des points d’accrochage.

Le passage du crochet dans l’anneau doit être réalisé avec le bec du crochet orienté vers l’extérieur. La force est exercée sur le siège du crochet partie plus solide que le bec .

Si la charge possède des pitons filetés à œil, il est préférable que la force de levage soit verticale donc alignée avec la tige. Si l’élingage s’effectue sur plusieurs anneaux, il faut respecter :
- les anneaux à embase
- Les anneaux doivent être vissés à fond
- Utiliser un anneau orientable
- Les brins de l’élingue ne doivent pas être à plus de 45° de la verticale




- Accrocher l’élingue au crochet de l’appareil
Les élingues simples sont reliées au crochet par des boucles ou mailles. Celles-ci doivent reposer au fond du siège. La charge ne doit pas être supportée par le crochet sans élingue.




ATTENTION : Lors de la levée d’une charge à 4 brins, il n’y a que 2 brins qui portent simultanément, les 2 autres servent à l’équilibre




Dans tous les cas vous devez signaler à votre responsable ces défauts et ne pas utiliser ces accessoires avant leur vérification par un spécialiste.





Si la charge ne possède pas de point d’accrochage, on utilise soit des équipements particulier comme les pinces, aimants, ventouse …
On peut aussi prendre la charge par en dessous avec un élingage en panier, en nœud coulant. Pour les charges longues, il est préférable d’utiliser un palonnier qui diminue le risque de glissement.

- Vérifier de l’angle d’élingage





- Protéger des arêtes vives
En cas d’arêtes vives de la charge, on protégera les angles afin de ne pas détériorer les élingues. On utilisera des cales de bois, de chiffon, de vieux tuyaux de pompier. Dans tous les cas il faut éviter le contact avec un angle vif d’un bloc de béton ou d’acier.




- Mettre l’élingue sous tension




- Lors de la mise sous tension des élingues, le travailleur ne doit pas tenir les élingue à la main pour éviter l’écrasement des doigts.
- Vérification du bon positionnement des crochets et des mailles.
- Les linguets doivent se refermer.
- Éloignement de l’élingueur
- Vérification de l’équilibrage de la charge
- Veillez à ce que les élingues ne se vrillent pas,
- Veuillez que la charge ne soit pas accrochée au sol ou à un autre obstacle.
- Levage à la verticale (2 mètres mini)