Poteaux-Poutres

Claude PRECHEUR

Les poteaux

Les poteaux seront repérés :

  • S’ils sont isolés, par la lettre majuscule P suivie d’un indice (exemple P1, P2, etc...,)


  • S’ils sont en ligne ils peuvent être repérés, par l’intersection de deux axes.

Les poutres :

Le repérage se fera au moyen d’un chiffre en trait fort représentant le numéro d’ordre de l’ouvrage, suivi de la largeur et de la hauteur de la poutre (y compris l’épaisseur
du plancher). Exemple : 2(20 x 40) ou 2. 20 x 40

Sur les plans de coffrage, les poutres se dessinent en trait continu fort, et la portée ainsi que la largeur seront cotées. Toutefois, afin de pouvoir donner la hauteur de la poutre ainsi que la hauteur de la retombée, il sera ajouté une coupe verticale sur l’ouvrage. La hauteur de la poutre comprend la hauteur de la retombée + la partie de la poutre située dans la dalle.


Cas particuliers poutre retroussée
Bande noyée
Les consoles de hauteur variables

Traits fins parallèles en plan et en coupe pour décodage de la face inclinée.


Les trémies

Cas des trémies de forme rectangulaire ou en L dans un plancher. Utilité : cages d’escalier, ascenseur. Trait fort (peu accentué), pour le contour de la trémie.
Trait fin en diagonale OU pochage dans un angle (utilisation de grisés).



PASSONS AUX ÉVALUATIONS ICI