L’élingage

Claude PRECHEUR

Qu’est ce que l’élingage ?

L’élingage est l’opération de liaison entre une charge et un appareil de levage.
Ce dispositif est constitué d’une élingue en câble, ou en chaîne, ou encore en textile mais aussi par des éléments rigides (palonnier, pinces etc).


Opération à risque

Opération délicate car on déplore de nombreux accidents accidents quand l’élingage est mal effectué. C’est pourquoi l’élingueur doit connaître toutes les règles de sécurité afférentes à la profession. Il doit faire le choix du bon dispositif et le mettre en œuvre correctement.


finitions

Élingues : Accessoires souples en corde, sangles, en câbles métalliques ou en chaîne, généralement terminés par des composants métalliques (accessoires).



Accessoires de levage appelés composants d’accessoires de levage. Tel que
crochets, manilles …


Équipements amovibles : Ils sont installés directement ou indirectement au crochet de levage de l’appareil de levage, à la charge. Pinces, palonnier, fourche

10 règles pour élinguer en toute sécurité

  • Préparer l’élingage
    — Porter les équipements de sécurité,
    — Reconnaître le parcours effectué avec la charge,
    — Dégagé les allées de circulation,
    — Ne pas se trouver sous la charge et ne pas se trouver entre la charge et un obstacle.
  • Évaluer la charge
    Il faut connaître la masse de la charge à soulever ainsi que son centre de gravité. Le poids d’une pièce c’est son volume X par sa masse volumique. 800 Kg/ m3 pour le bois, 1000 kg/m3 pour l’eau, 2500 kg/m3 pour le béton, 8000 kg/m3 pour l’acier.
  • Rendre la charge monolithique (solidaire)
    — L’approvisionnement doit de faire avec un lève palettes adapté et convenablement utilisé. Le cerclage ne doit pas servir de système d’accrochage des élingues.
    — N’utilisez jamais les tortillards comme accessoire de levage.




  • Choisir l’élingue
    Le choix de la bonne élingue est prépondérant pour la sécurité de l’élingueur. Le milieu ambiant, la température, le poids de la charge et la longueur de l’élingue sont des facteurs de choix.
    — L’identification de l’élingue est un point très important, indispensable pour permettre le suivi de l’accessoire. Chaque élingue doit donc pouvoir être identifiée.
    — Marquage CE, marque du fabricant, N° ou Série de lettres identifiant l’élingue et plaque CMU. Les élingues textiles doivent comporter le CMU, La matière utilisée, la classe des accessoires, la longueur nominale en mètres, marque d’identification le nom du fabricant, le marquage CE.



  • Procéder à l’inspection visuelle
    — Malgré que les accessoires de levage sont soumis aux vérifications périodiques, il est important de contrôler visuellement ces accessoire pour s’assurer que ceux ci ne sont pas détériorés. S’il arrive que des défauts apparaissent, il est impératif de retirer ces accessoires du service. Plaque CMU manquante, diminution du diamètre du câble,, corrosion des terminaisons, dommage thermique…Déformation des terminaisons, allongement de la chaîne, usure importante des maillons, entaille, fissure, corrosion,, déformation des maillons, ouverture du bec du crochet.
    — Pour les élingues textiles : Détérioration locale de la sangle, coupure transversale ou longitudinale, endommagement des lisières, coupure des coutures ou des boucles. Dans tous les cas vous devez signaler à votre responsable ces défauts et ne pas utiliser ces accessoires avant leur vérification par un spécialiste.



  • Accrocher à la charge : Mise en place des crochets si la charge possède des points d’accrochage. Le passage du crochet dans l’anneau doit être réalisé avec le bec du crochet orienté vers l’extérieur. La force est exercée sur le siège du crochet (partie plus solide que le bec). Si la charge possède des pitons filetés à œil, il est préférable que la force de levage soit verticale donc alignée avec la tige. Si l’élingage s’effectue sur plusieurs anneaux, il faut respecter les anneaux à embase : les anneaux doivent être vissés à fond, utiliser un anneau orientable, les brins de l’élingue ne doivent pas être à plus de 45° de la verticale.



  • Accrocher l’élingue au crochet de l’appareil
    Les élingues simples sont reliées au crochet par des boucles ou mailles. Celles-ci doivent reposer au fond du siège. La charge ne doit pas être supportée par le crochet sans élingue. Le crochet doit s’opposer au décrochage accidentel (dispositif avec linguet). Les élingues ne doivent pas se chevaucher sur le crochet et ne doivent pas se croiser dans la longueur.



  • Vérifier l’angle d’élingage




  • Protéger des arêtes vives
    En cas d’arêtes vives de la charge, on protégera les angles afin de ne pas détériorer les élingues.On utilisera des cales de bois, de chiffon, de vieux tuyaux de pompier. Dans tous les cas il faut éviter le contact avec un angle vif d’un bloc de béton ou d’acier.
  • Mettre l’élingue sous tension
    — Lors de la mise sous tension des élingues, le travailleur ne doit pas tenir les
    élingue à la main pour éviter l’écrasement des doigts.
    — Vérification du bon positionnement des crochets et des mailles.
    — Les linguets doivent se refermer.
    — Éloignement de l’élingueur
    — Vérification de l’équilibrage de la charge
    — Veillez à ce que les élingues ne se vrillent pas,
    — Veuillez que la charge ne soit pas accrochée au sol ou à un autre obstacle.
    — Levage à la verticale (2 mètres mini).



Les gestes conventionnels pour le grutier