Mode opératoire

Claude PRECHEUR

  • Une fois l’escalier tracé, régler le 1 er bastaing contre le mur, au trait de paillasse moins l’épaisseur de la surface coffrante. dans ce cas précis planches de 27 mm + contre-plaqué 15 mm.
  • Poser et régler le bastaing N°2 à l’extérieur à l’aide de deux planches ou deux lattes pour les maintenir au bon écartement parfaitement d’équerre par rapport au mur et de niveau avec le N°1. Dans une pente, la prise de niveau entre deux points, doit obligatoirement se faire d’équerre.
  • Poser et régler les bastings N°3 ou 4 suivant la largeur d’emmarchement contre les deux planches en veillant à l’alignement de l’ensemble. L’espace entre bastings d’environ 50 cm.
    Afin de pouvoir régler facilement, caler le bas et le haut. Une fois cette opération effectuée, faites les intermédiaires.
  • Une fois votre étaiement réalisé, installer les planches (largeur de l’escalier + 50 cm) avec un espacement de 15 à 20 cm.
  • Posez votre contreplaqué de bas en haut.
  • Tracez à la ligne bleu la largeur de votre escalier et poser votre joue de coffrage (même système qu’une poutre), huilez votre peau coffrante après nettoyage.


  • Ferraillage
    Vous apercevrez qu’il y a un chaînage en bas avec deux lignes de fers d’attente sur la fondation et un chaînage en haut sur le mur (ou une dalle). Le treillis soudé doit pénétrer dans ces chaînages. Un deuxième lit de treillis et disposé en partie haute de la paillasse sur le 1/5 ème de la portée en bas comme en haut.



  • Pose d’un madrier contre le mur avec des serre-joints de sorte que le haut de votre contremarche soit à la bonne hauteur pour faciliter le clouage.
  • Contre marches Prendre des planches dont la largeur est égale à la hauteur des marches. Coupez-les à la longueur moins 1 mm (largeur de votre escalier).
  • Fixer des planches biseautées en extrémité de vos contremarches (attention du côté du madrier enlevez son épaisseur).


Planches biseautées
Planches biseautées


  • Coffrer la marche du bas, avec attention, celle-ci doit être parfaitement d’équerre et de niveau, et caler sérieusement car cet à cet endroit où la poussée du béton sera la plus forte.
  • Tracer votre giron sur la joue, posez votre contremarche en clouant côté traçage puis réglez côté joue à l’aide du niveau, vérifiez l’équerrage. Et ainsi de suite, jusqu’en haut.
  • Le coulage se fait en montant. Nous commençons par le bas avec un béton très peu mouillé. Nous remplissons les marches de béton en vibrant régulièrement en montant. La hauteur du béton se règle une fois l’ensemble coulé.
    Toujours en commençant par le bas, on tire la règle sur les marches afin d’avoir un aspect propre et de niveau. Si la finition est nette de décoffrage, on pratique comme pour les seuils ou appuis de fenêtre.
    Poudrage en ciment pur et lissage. Dans ce cas, il faut aussi arrondir les nez de marche, nous le réalisons à l’aide d’un fer à boudin.



Consultez aussi L’escalier balancé