Les coffrages manuportable

Claude PRECHEUR

Les manu-portables sont souvent utilisés en fondation, pour la réalisation de massifs, longrines murs de soubassement etc. L’avantage de ce matériel c’est qu’il ne nécessite pas d’engin de levage.
Ils sont également utilisés en coffrage de dalle, mais ce n’est pas tout à fait les mêmes panneaux, ils sont plus légers (aluminium) et s’emploient avec un étaiement adapté.


Description

Les panneaux manu-portables sont constitués d’une ossature métallique, d’une face coffrante (souvent en bois) et d’un système d’assemblage.
La peau coffrante est percée aux endroits bien définis pour le passage des tiges de serrage. Les trous de tiges non utilisés, doivent être obturés avec des bouchons plastiques prévus à cet effet, afin que la laitance du béton ne s’y infiltre, salisse puis abîme les panneaux. Ils sont de différentes dimensions, ce qui permet de réaliser pratiquement toutes les forme.


Ils doivent impérativement être débarrassés du béton frais, nettoyés après chaque utilisation et huilés. Afin de toujours pouvoir les assembler et juxtaposer facilement de permettre un plus grand réemploi , enfin leur donner une durée de vie plus longue.


Les massifs

Les massifs de fondation peuvent être coulés en pleine masse si le terrassement est bien régulier et aux bonnes cotes Mais ils sont souvent coffrés, ce qui économise de grosses quantités de béton et de mise en œuvre, en général le coffrage s’effectue par panneaux de petites dimensions appelés manu portables. Leur assemblage se fait, suivant les marques par des pinces ou par clavettes.



Ils se positionnent face à face avec en retour d’équerre 2 panneaux et le serrage s’effectue à l’aide tiges de serrage, plaques et de papillons. Les butées retiennent les panneaux non serrés par les tiges (ici chevrons et coins).


Les longrines

Comme tout coffrage celui-ci doit être d’aplomb et aligné.

Les murs de soubassement

Les murs de fondation ou de sous sol sont des murs enterrés, ils doivent être suffisamment résistant pour supporter les poussées des terres et pour recevoir les charges de la construction supérieure.
Ces voiles béton de fondation seront coulés en place grâce au coffrage de voile. Ces coffrages peuvent être en manu-portable. Cette façon de coffrer ne nécessite aucun engin de levage contrairement aux banches métalliques. Les murs n’étant pas aussi hauts qu’un mur d’étage, cela n’empêche pas de respecter les règles de sécurité, en stabilisant les panneaux et en apposant passerelles et garde corps.


Les panneaux sont maintenus en pieds contre des lests et réglés d’aplomb grâce au étais tire-pousse. La sécurité doit être installée avec un platelage et des protections collectives.

Les platines pour les poteaux

finition :
Pièce métallique composée d’une plaque pré percée, fixée à des ancrages scellés dans le béton. Ces barres d’ancrage sont terminés par un filetage en partie extérieure, recevant des écrous. Cette platine recevra les poteaux métalliques fixés par boulonnage. C’est pourquoi son positionnement doit être précis, tant en alignement dans les deux sens, qu’en altimétrie.


La difficulté dans ce genre de tâche est de maintenir la platine en alignement dans les deux sens et en altimétrie.
Une des solutions pour le réglage de ces platines en de les maintenir avec des planches fixées aux coffrages comme sur les images ci-après.

  • Réaliser des encoches correspondant aux diamètres des goujons de la platines en respectant parfaitement les entraxes.
  • Placer la platine sous la planche en engageant les goujons dans les encoches puis régler les axes de la platines à l’aide du théodolite ou des cordeaux représentant les files.
  • Fixer la planche au coffrage. Si la hauteur finies se situe plus bas que la hauteur supérieur du coffrage, placer des contre écrous sous la planche.
  • Serrer ou desserrer les les écrous afin de monter ou descendre la platine jusqu’à son niveau d’altimétrie à l’aide de la lunette de chantier ou le laser. Cette méthode vous permet de vibrer le massif sans déplacer la platine. En fin de coulage il est quand même nécessaire de faire une vérification et de régler parfaitement ces ancrages. Dans le cas où vous ne coffrez pas, vous pouvez remplacer le coffrage par des bois positionnés latéralement à la fouille comme sur les dessins ci-après.