Les chapes

Claude PRECHEUR

Les chapes refluées

Les chapes refluées effectuées quand le béton commence à faire sa prise, à l’aide d’une taloche mécanique. L’épaisseur est de quelques mm en surface par saupoudrage de différents matériaux (ciment, quartz, limaille de fer etc suivant la destination du sol fini)

Chapes incorporées

Les chapes incorporées qui se réalisent en même temps que le coulage de la dalle son épaisseur est de 1 à 2 cm.


Les chapes rapportées

Les chapes rapportées qui se réalisent sur un béton sec l’épaisseur est de 4 à 6 cm. Le dosage est de 400 à 500 kg/m3 si celle-ci reste de finition.
Mais également les chapes liquides et de ravoirages qui s’effectuent bien souvent pour combler un plancher chauffant. Elles sont exécutées par des spécialistes.

Ces chapes peuvent être en pente pour l’évacuation des eaux vers l’extérieur ou par l’intermédiaire d’un syphon de sol. Ou le plus souvent pour recevoir des revêtements de sol, type parquet, moquette, carrelage. Dans ce cas le dosage est moins riche en ciment 275 kg/m3.

Syphon
Carrelage

Le trait de 1,00 m du sol fini doit être tracé
Le trait de niveau

Vérification de l’épaisseur de la chape (entre 4 et 6 cm) par rapport à ce trait de niveau +1,00 m


Enlèvement des bosses et aspérités en pied mur
La résine d’accrochage

Préparation de la résine d’accrochage. cette résine permettra à la chape de bien adhérer à la dalle béton.


Badigeonnage de résine
Les plots en béton ou en mortier

Sur le béton sec, badigeon de mélange (résine et mortier de chape) pour un accrochage parfait. Ce badigeon peut être réalisé au balai de cantonnier.

Les plots seront disposés de sorte que la chape puisse être tirée suivant la longueur de règle. La longueur de règle ne doit pas excéder 2 mètres afin d’obtenir une planéité parfaite. (consultez également les plots guide)


Préparation des guides

Préparation des guides en damant bien le mortier à l’aide du dos de la pelle.

Tirage des guides


La pièce est prête à recevoir la chape qui ne doit pas être trop mouillée ce qui aurait pour conséquence une surface ondulée.

Remplissage de mortier et damage à l’aide du dos de la pelle
Dressage de la chape à la règle maxi 2 mètres


Talochage

Talochage avec une grande taloche en faisant des mouvements en cercle. Puis rebouchage des petits trous avec un peu de mortier, avant de repasser la taloche. Une attention particulière en périphérie des pièces, car il arrive souvent que des bosses se produisent à ces endroits. Ceci vient du fait du tirage de règle. Contre les murs il faudra donc couper à l’aide de l’angle de la taloche, l’excédant de mortier laisser au moment du dressage de la chape, afin d’avoir le même niveau que la chape intérieure et surtout pas écraser cet excédant dans la chape.

Le boucharde

Pour une finition nette, lissage à la truelle après avoir saupoudré de ciment pur et passage d’une boucharde si nécessaire (antidérapant).

En fin d’ouvrage bien protéger les pièces.