Les fondations

Claude PRECHEUR

Les semelles

Comme nous l’avons indiqué dans la page généralités, une fondation doit toujours être hors-gel. En France, cette profondeur se situe entre 50 et 90 cm voir même > à 1 m suivant les régions. L’eau contenue dans le sol au moment des gelées prend du volume et soulève le béton de fondation ce qui entraîne des déformations sur les murs reposants sur celles-ci. Elles doivent être également sur le bon sol pour ne pas s’affaisser en cas de tassement des terres avec le poids de la construction. La largeur, l’épaisseur, le diamètre des aciers, dépendent de la nature du sol et le poids de la construction. Le ferraillage est très important dans les fondations au même titre que la qualité du béton. Ne négligez aucun détail, c’est l’assurance d’une bonne construction. Si ces conditions ne sont pas remplies, des déformations peuvent apparaître dans la maçonnerie. De nombreuses fissures sont dues de ces faits.
Il existe plusieurs sortes de fondations pour une maison traditionnelle.

Les fondations superficielles

Appelées aussi fondations directes, elles transmettent les efforts directement sur les couches proches de la surface. On les utilise quand les couches géologiques sont capables de supporter la construction. On considère une fondation comme superficielle quand la profondeur D du niveau de fondation par rapport au niveau 0 (base de l’ouvrage) est inférieure à 5 fois la largeur B du massif de fondation. Les plus courantes sont les semelles. Si la distance entre deux semelles voisines est trop faible, on peut les associer et aboutir, dans le cas ultime, a un radier général sous l’ouvrage. La géométrie des semelles est généralement similaire au schéma ci-dessous. C’est une forme en patte d’éléphant avec à la base une couche de forme, et dessus une forme pyramidale qui se prolonge par les organes porteurs de la structure. Dans certains cas, la charge peut se trouver excentrée par rapport à la semelle. Il faut dans ce cas en tenir compte pour le calcul du taux de travail, et, si nécessaire, utiliser des longrines de redressement. Les longrines permettent de recentrer les charges en utilisant le poids des semelles voisines. Les semelles correspondent à la forme la plus simple, utilisable sous les édifices légers et sur des sols de bonne qualité. Sur les mauvais sols, on peut utiliser des radiers. Un radier transmet les charges sur toute la surface d’assise. On l’utilise quand les conditions de réalisation imposent des semelles très rapprochées. Il peut être assimilé à une grande dalle couvrant tout le terrain. On trouve de nombreux type de radiers.


Fondations en rigole (charges lourdes)
Fondations semelles plates (charges moyennes et légères)


  • Fondations en rigole (charges lourdes)
    Les fondations en rigole sont réalisées quand le bon sol se trouve au niveau hors-gel et que le poids de la construction est important. Ces fondations sont couramment utilisées dans le cas d’une maison à étage et dans le cas où la construction se trouve en zone sismique. Dans tous les cas le fond de fouille doit se trouver hors-gel et sur le bon sol. L’enrobage doit être d’au moins 4 cm. Pour bien isoler les aciers de la terre, il est préconisé de faire un béton de propreté de 5 cm sous la semelle.
    (1)Piquet de niveau
    (2)Béton dosé à 300 kg
    (3)Semelle filante préfabriquée à 35 x 20 cm
    (4)calage d’enrobage : 4 cm
  • Fondations semelles plates (charges moyennes et légères)
    Toujours quand le bon sol se trouve au niveau hors gel et que le poids de la construction est plus ou moins important. Cela peut aller de la maison plain-pied à un abri de jardin etc… Son épaisseur peut varier de 10 à 15 cm pour un muret, et de 25 à 30 cm pour une habitation. dans ce cas nous rajouterons un chaînage 4 barres sous le mur. Sa largeur et son ferraillage sont plus importants en cas de construction d’un mur de retenu de terre et la semelle doit être décalée par rapport à ce dernier.
    ATTENTION ! Interdit en zone sismique.

(1)Piquet de niveau
(2) Béton dosé à 300 kg
(3) Semelle filante préfabriquée à 35
(4) calage d’enrobage : 4 cm

Mode opératoire


Coulage

Le coulage des semelle avec un béton auto-nivelant nous permet de gagner du temps et d’obtenir une surface propre et de niveau.



Poser les piquets de hauteur dans le terrassement (60 cm de large en général). Puis étaler sur le fond de la fondation une cou[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les semelles
  • Les fondations superficielles
  • Mode opératoire
  • Coulage
  • Fondation en limite de propriété
  • Fondation en redans (terrain en pente)
  • Puits et longrine
  • Les fondations profondes
  • Quelques éléments associés
  • Les micropieux
  • Mode d'utilisation
  • Reprise sous fondation
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Fondations en rigole (charges lourdes)
  • Fondations semelles plates (charges moyennes et légères)
  • Redans
  • Phase de reprise (vue de dessus)
  • Phase de reprise (vue en coupe)


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE