Les Généralités

Claude PRECHEUR

Format des plans

Les cartouches

Le cartouche est la page de garde (couverture) ou tous les renseignements nécessaires à l’exécutant, seront fournis.
Voyons en détail ces points

  • Le chantier
  • Le bureau d’étude
  • Le maître d’oeuvre et d’ouvrage
  • L’entreprise
  • L’objet du chantier
  • La phase : projet ou exécution
  • L’indice du plan avec les
  • modifications
  • Le N° du plan et d’affaire
  • L’échelle
  • Le béton les aciers
  • Le bureau de contrôle et divers


Conventions de représentation et de repérage

— Massif M(n) Lettre majuscule M avec numéro repère.M(n) Exemples : M1 , M2, M3.
— Semelle S(n) Lettre majuscule S avec numéro repère. S(n) Exemples : S1 , S2, S3.
— poteaux P(n) Lettre majuscule P avec numéro repère. P(n) Exemples : P1 , P2, P3.
— chaînage vertical CV(n) Lettres majuscules CV avec numéro repère. CV(n) exemples : CV1 , CV2, CV3
— chaînage horizontal CH(n) Lettres majuscules CH avec numéro repère. CH(n) exemples : CH1 , CH2, CH3.
— Renfort vertical RV(n) Lettres majuscules RH avec numéro repère. RH(n).
— linteaux L(n) Lettre majuscule L avec numéro repère. L(n) Exemples : L1 , L2, L3.
— console C(n) Lettre majuscule C avec numéro repère. C(n) Exemples : C1 , C2, C3.

Dalle pleine ou prédalle ou plancher avec entrevous

Repérage par une lettre minuscule entourée d’un cercle en trait fin. Le cercle est situé au milieu de la diagonale en trait fin qui précise les limites de la dalle.

Poutres

Repérage par un numéro, suivi de l’indication de la section.

n.20x50

  • mur en béton armé, voile V(n) : la lettre majuscule V avec numéro repère.
    V(n) exemples : V1, V2, V3
  • poutre voile PV(n° lettre majuscule PV avec numéro repère.
    PV(n) exemples : PV1, PV2, PV3
  • Les murs en maçonnerie sont indiqués M(n) : la lettre majuscule M avec numéro repère (n).
    M(n) exemples : M1, M2, M3
Nature des traitsutilisations des traits
Trait continu fort Représentation des arrêtes intérieur du coffrage.
Trait continu fin Ligne d’attache
ligne de cote
conventions pour les cotations
Trait mixte fin Axes des semelles de fondation, poteaux, poutres pour leur implantation.
Trait continu renforcé Contours des sections de : fondations ; poteaux ; murs ; poutres.
Pochage ou grisés avec trames adhésives

Intérieur du contour des sections de poteaux BA et murs banchés.

Hachures conventionnelles section des murs en maçonnerie.
Murs maçonnés

Cotation des plans et des coupes

Sur les plans de coffrage, la cotation est toujours en cote brute.

En plan

Cotes extérieurs Cotes intérieures
a 1ère ligne de cote avec : les portées de poutres,


et les cotes de poteaux,
Distances entre mur ou poutres (potées)
b 2ème ligne : cotes d’axe en axe Cotes d’implantation des trémies et réservations
c 3ème ligne : cotes d’ensemble ds parties
principales
d 4ème ligne : cotes de la longueur totale.
Pour une dalle pleine
Épaisseur de la dalle
Épaisseur de la dalle
épaisseur en centimètres inscrite à l’intérieur de deux cercles
concentrique en trait fin
Pour un plancher avec
entrevous (hourdis)
16 épaisseur des hourdis
4 épaisseur de la dalle
de compression
Indication des niveaux
dans un cercle en trait fin
Indication des niveaux en cotes brutes

En coupe

Cotes extérieurs Cotes intérieures
Comme pour les plans, les plans dit "d’architecte" donnent des cotes finies, alors que les plans de Bureau d’Etudes (plan de coffrage) donnent des cotes brutes.
La cotation d’une coupe verticale comprend :
1- les cotes horizontales : ces cotes sont là pour préciser ce qui n’a pas pu être coté sur les plans (dimensions des fondations etc...)
2- les cotes verticales : ce sont l’épaisseur du dallage et des planchers, les hauteurs sous plafond ou sous poutre, les hauteurs
d’allège, les hauteurs de baie, les retombée de linteau, éventuellement la profondeur des fondations...
3- les cotes de niveau : c’est l’indication de la hauteur d’un point (plancher, dallage, terrasse, marche), hauteur donnée
par rapport à un niveau où à une altitude prise comme référence.
Sur les coupes verticales, les cotes de niveau s’indiquent par une flèche à demi-noircie montrant la surface exacte où
est donné le niveau, et sur la vue en plan la correspondance est faite dans un cercle posé" sur la surface désignée.
Indication des niveaux en cotes brutes
NOTA :
l’implantation des semelles isolées, continues, poteaux, murs BA, fait l’objet d’un plan de fondation (ou d’un
plan d’implantation)