Le principe des coupes

Claude PRECHEUR

Les coupes sont indispensables pour la réalisation des plans. Car sans elles nous ne verrions que la toiture vue de dessus ou les façades vues de face ou de côtés. Nous allons développer les système S des coupes.

La coupe horizontale ou le plan de niveau
Le coupe verticale ou le plan de coupe


PRINCIPE DES COUPES

Prenons en exemple une caisse en bois

Plaçons des lettres sur des arêtes de cette caisse en perspective, mettons des N° sur ces mêmes arêtes sur les différentes vues et retrouvons la correspondance.

Que voyons nous ? Mais comment est l’intérieur ?
  • Une caisse en perspective donc 3 faces avec un couvercle.
  • Avec uniquement ces vues nous ne pouvons pas le savoir.
    Sans les coupes nous ne pourrons pas réaliser cette caisse.

Coupe Horizontale

Coupons cette caisse horizontalement et regardons là, du dessus.
La ligne en rouge représente le tracé de la coupe de niveau et la flèche en bleue le sens de la vue.

Que nous apporte cette coupe ?

Les épaisseurs et la disposition des bois qui composent cette caisse et les cloisonnements.

Mais ce n’est pas suffisant pour la réaliser, il nous faut d’autres éléments.

Coupe verticale

Nous allons couper cette caisse verticalement en 3 coupes.

Les tracés de plan de coupe verticale

Les traits rouges indiquent l’emplacement des coupes, les flèches nous donnent le sens de vue (comment nous regardons) et les lettres la dénomination.

Que nous manque-t-il ? Il nous manque les hauteurs et comment est réalisé le couvercle.

Coupe transversales

Les pointillés nous indiquent que derrière cette cloison se trouve une séparation.

Coupe longitudinale

Avec ces coupes, nous déduisons que la hauteur du cloisonnement est égale à la hauteur sans couvercle et que celui-ci ne comporte pas de cloisonnement.

Nous vous invitons maintenant à passer aux évaluations.