Les coupes

Claude PRECHEUR

Les coupes sont indispensables pour la réalisation des plans. Car sans elles nous ne verrions que la toiture vue de dessus ou les façades vues de face ou de côtés. Nous allons développer les systèmes des coupes.

La coupe horizontale ou le plan

Principe de la coupe horizontale sur un niveau

La construction est coupée par un plan horizontal fictif repéré H sur la perspective. La partie située au-dessus de ce plan est supprimée. L’observateur regarde la partie restante en vue de dessus et il suffit de représenter cette partie pour avoir le plan.

Position du plan de coupe horizontal

D’après la norme NF P 02.002 : la coupe horizontale doit représenter toutes les ouvertures situées en façade. En conséquence, le plan de coupe horizontal sera situé à 1,00 m du sol fini du niveau considéré si la hauteur d’allège est inférieure ou égale à 1,00 m ou à 10 cm au-dessus du rejingot des fenêtres si la hauteur d’allège est supérieure à 1,00 m.
Pour le cas particulier des escaliers le plan de coupe est placé au milieu du septième contre marche.

La coupes verticales ou les coupes

Les coupes verticales ou les coupes représentent la disposition intérieure sur un plan vertical de chaque niveau d’un bâtiment. Elles précisent :

  • la forme et la hauteur de la construction
  • les cotes de niveau
  • les hauteurs sous plafond (H.P. ou H.S.P.)
  • les épaisseurs des dallages et planchers

Généralement perpendiculaire au faîtage de manière à voir la charpente, il y aura au minimum une coupe verticale par bâtiment. Le choix de l’emplacement de la coupe verticale sera déterminé par la volonté de montrer le plus de détails possible, notamment au niveau des cages d’escalier, au niveau des ouvertures.

Principes de la coupe verticale

Le bâtiment est coupée par un plan vertical fictif V sur la perspective, dans ce scénario l’observateur se trouve à droite. La partie située en avant du plan de coupe, soit la partie droite située entre l’observateur et le plan vertical est supprimée. Il suffit de représenter la partie restante pour avoir la coupe.

Dans le cas d’ouvrages complexes, comportant plusieurs niveaux différents par, il peut y avoir plusieurs coupes verticales. Chaque coupe sera nommée par des lettres en majuscule, exemple (A-A) ou (B-B).


Coupe perpendiculaire au faîtage
Coupe parallèle au faîtage


Repérage de l’emplacement des plans de coupe verticale

La position des plans de coupe verticale est indiqué sur une vue en plan :

  • par un trait mixte fin (1), renforcé par des traits forts (2) aux extrémités ainsi qu’à chaque changement (3) de plan pour une coupe brisée (changement de direction),
  • par deux flèches (4) en trait fort indiquant le sens d’observation,
  • par un repérage de la coupe donné au moyen de deux lettres majuscules (5) en trait fort.


Nous vous invitons à passer quelques test dans l’évaluation concernant ce thème.