L’implantation et les fondations

Claude PRECHEUR

But de l’implantation

Elle sert à matérialiser sur le terrain l’emplacement de la construction : murs de façades, murs de refend, poteaux. Nous avons besoin pour réaliser une implantation, de plusieurs plans : plan de situation, plan de masse, la vue en plan du 1er niveau, plan de fondation, plan de coupe. Mais aussi de références comme un alignement par rapport à la limite de propriété ou bordure de trottoir etc..., et d’un repère de hauteur, dessus de bordure, plaque d’égout, axe de rue, etc...
Suivant le plan de masse et les côtes du géomètre, il faut définir l’emprise du bâtiment et repérer le point zéro qui servira de référence tout le long du chantier. L’emprise de la plate-forme doit être plus large d’au moins 1 m de chaque côté de la construction. Par rapport à cela, le terrassement de la plate-forme peut commencer.

IMPORTANT : Il faut tout de suite stocker, à un endroit qui ne gênera pas, toute la terre végétale que l’on réutilisera au moment de faire les espaces verts en fin de chantier ainsi que les remblais nécessaires.

Dans ce cas de terrassement de la plate-forme à moins 40 cm du sol fini, une fois ce travail réalisé, l’implantation de la maison débute. Il faut tout d’abord installer les chaises de niveau sur elle-même et entre elles. Elles sont constituées de piquets et planches où l’on installe des repères pour la fixation des cordeaux. Je préconise de ne pas planter plusieurs clous pour un même mur. Sur les murs de façades, une pointe uniquement sur l’extérieur et pour les murs de refends, une pointe dans l’axe. Ce qui évite de se tromper de pointe au moment de tirer les cordeaux. Une fois l’implantation effectuée, vous pouvez procéder au traçage des fouilles. Les cordeaux sont tendus, il suffit de reporter à l’aide d’un fil à plomb d’axe, l’extérieur du mur et ajouter le déport nécessaire. Planter un piquet à chaque extrémité, tendre un cordeau au sol entre ces piquets, tracer à la peinture ou au plâtre ou au ciment, reporter la largeur de fondation, puis renouveler l’opération. (voir l’image ci-contre).

Terrassement des fouilles

L’engin qui terrasse doit être guidé afin de bien suivre le traçage et que la hauteur des fondations soit respectée. Le nettoyage du fond se fait manuellement. Dans ce cas, les dimensions des fouilles sont de 50 cm de large et 50 cm de profondeur afin d’être hors-gel. Ensuite, il faut planter des piquets de hauteur de béton tous les 2 à 2,50 m, à l’aide de niveau à lunette ou laser ou à eau ou encore avec une règle et un niveau.





Les semelles filantes

La pose des semelles 4 barres doit se faire avec recouvrement 40 fois le diamètre, ces semelles préfabriquées sont posées sur des cales afin que les aciers ne soient pas en contact avec la terre. Ensuite, vous devez poser des attentes de raidisseurs sur les semelles avec des cordeaux d’implantation, pour avoir la meilleure mise en place de ces aciers.



Le bétonnage

Le bétonnage s’est effectué au camion toupie avec tapis. Une fois que le réglage du béton, jusqu’à la hauteur voulue soit les piquets de repère, est terminé, Il faut procéder ensuite à la vérification de l’implantation des attentes à l’aide du fil à plomb d’axe et des cordeaux. Une fois le niveau du béton bien réglé vous pouvez procéder au talochage.