Les appuis de fenêtre et les seuils

Claude PRECHEUR

Appui de fenêtre

L’appui de fenêtre

finition : Pièce préfabriquée ou coulée en place destinée à supporter la traverse basse du dormant de la fenêtre. Les appuis de (appui de baie) sont situés sur le mur d’allège (sous la fenêtre), ils servent à évacuer l’eau de pluie vers l’extérieur sur sa pente (glacis) en protégeant l’enduit du mur d’allège et empêche la remontée d’eau sous la fenêtre par l’effet du vent, grâce au rejingot. Les oreilles empêchent l’eau de couler sur la façade en renvoyant celle-ci sur le devant.


Avis professionnel

Je préconise la pose d’éléments préfabriqués pleins.

  • Avantages :

Cela facilite le travail de coffrage et de lissage du béton qui reste très compliqué. Ces appuis sont en général d’une très bonne qualité de finition.

  • Les inconvénients de ces produits sont :

Le poids et le prix. Et surtout de faire les appuis de fenêtre avant la pose des menuiseries car les travaux de finitions et d’étanchéité seront beaucoup plus délicats dans le cas contraire.

Outils

Mise à part les outils de coffrage, il faut un niveau à bulle,une massette, une truelle souple, très propre et sans balèvre et une petite taloche. L’appui de fenêtre, le seuil de porte ou de porte-fenêtre sont des ouvrages de finitions où les cotes, la qualité et la finition doivent être impeccables.

La fenêtre reposera sur le rejingot. La cote entre celui-ci et le linteau sera donc la hauteur de la fenêtre + 1 cm. La longueur de votre appui sera celle de l’ouverture + 5 à 7 cm de chaque côte (oreilles) ces oreilles servent à diriger les eaux de pluie vers l’extérieur de la façade. Si vous êtes en zone sismique il faut casser les agglos de chaînage pour retrouver les fers verticaux et les relier, par deux fers de 10 avec crosse sous ou dans l’appui voir figure ci-contre.



L’appui avec coffrage

Coffrage d’un appui de fenêtre

Le coffrage de l’appui s’effectuera après le coffrage de l’arase s’il y a lieu. Cela consiste à faire un moule débordant de chaque côté de l’allège pour le remplir de béton. Le débord de l’extérieur sera d’une épaisseur de chevron (7 cm) avec une goutte d’eau afin que l’eau ne ruisselle pas sur le mur et à l’intérieur l’épaisseur de l’isolant moins 3 à 4 cm. L’appui dépassera des tableaux de 5 cm environ de chaque côté (oreilles). Le rejingot doit obligatoirement être coulé en même temps que l’appui. DTU


Pose de l’appui préfabriqué

Coffrage et ferraillage de l’arase

Si vous ne vous sentez pas capable de coffrer l’appui, vous pouvez vous diriger vers l’appui préfabriqué.

Pose de l’appui préfabriqué :
Les aciers (rouge et bleu) sont obligatoires en zone sismique. La hauteur de l’arase est égale à la hauteur de l’allège moins la hauteur totale de l’appui plus 1 à 2 cm (pour le lit de mortier de pose).


La hauteur de l’allège correspond au dessus du rejingot
Tracez sur les murs latéraux la hauteur de fenêtre, rajoutez l’épaisseur de l’appui préfabriqué plus 1,5 cm pour le mortier de pose. Coffrer sur l’allège à l’aide de 2 planches et des serre-joints. Remplissez en béton brut. Une fois sec et décoffré, posez votre appui sur du mortier puis réglez celui-ci à l’aide d’un niveau à bulle en le plaçant sur le rejingot d’un côté et sur une cale de 5 cm (exemple une massette) sur la partie inférieure de l’appui. Puis sceller à l’aide de mortier les parties latérales de l’appui dans les réservations faîtes au niveau des jambages de mur.


Pose de l’appui préfabriqué
Calfeutrement



La pose de l’appui s’effectue sur un lit de mortier de 1 à 2 cm.
Le réglage se fera au niveau en plaçant une cale sous celui-ci de la hauteur du rejingot plus la pente du glacis. ( À vérifier cette hauteur avant la pose sur un endroit plan)

Mode opératoire

  • Tracez la hauteur intérieure hauteur de l’huisserie + 1 cm puis régler le coffrage extérieur de 5 cm à 6 cm plus bas .
  • Assemblez vos coffrages (avec des serre-joints)
  • Régler votre coffrage à la perfection avec le niveau et à l’aide du traçage intérieur
  • Préparez vos aciers : minimum 3 barres HA de 8 cm en longueur, 6 cm en largeur et positionnez les tous les 25 cm ou poser un morceau de treillis soudé.
  • L’état de votre béton : ne réalisez pas cette étape sous la pluie. Quand vous coulez, le béton doit être plastique pour remplir le coffrage mais surtout pas mou il doit être assez dur pour ne pas mouiller le mortier de finition. Remplissez de béton l’appui moins 3 cm pour le mortier. Compléter avec le mortier qui doit être très peu mouillé mais bien gras (fort en ciment 600 kg/m3).
  • Tirez la règle avec encoche
  • Talochez pour aplanir parfaitement la surface et pour boucher tous les trous
  • Posez une latte entre les deux tableau et remplissez de mortier pour réaliser le rejingot ( 4 cm à 5 cm du coffrage intérieur).




  • Après une dizaine de minutes enlevez la latte.
  • Remplissez de manière circulaire la gorge entre le rejingot et l’appui en lissant avec un morceau de PVC ou autre.



  • Écrasez le grain sur toute la surface pour bien enfoncer tous les cailloux qui pourraient empêcher le lissage.
  • Saupoudrez de ciment pur et laissez quelques minutes.
  • Lissez avec une truelle très propre et sans bavure métallique. Vous obtiendrez déjà un résultat convenable.



  • Renouvelez l’opération de lissage après une demie heure ou 1 heure environ pour améliorer le résultat. Si des bulles d’air apparaissent, percez-les avant de lisser. Renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire.
  • Le temps de séchage est variable de 1 à 3 h suivant la météo. Quand la surface sera pratiquement sèche, mettez quelques gouttes d’eau sur la surface et repassez la truelle en lissant. Vous devez obtenir un glacis digne d’un professionnel.



La porte-fenêtre

La porte- fenêtre reposera sur le rejingot, la porte reposera sur la partie droite. La cote entre celui-ci et le linteau sera donc la hauteur de la fenêtre + 1 cm La largeur de votre seuil sera celle de l’épaisseur du mur+1,5 cm à 2 cm pour l’enduit. Dans le cas d’une porte normale, il n’y a pas de rejingot.

Les opérations de coulage et de finition sont les mêmes que l’appui de fenêtre. La différence entre le seuil et l’appui réside à arrondir le nez du seuil avec un fer à boudin.


Passez une première fois le fer avant de poudrer et le repasser autant de fois que le lissage (environ).

Toujours faire tremper l’outil (fer à boudin) dans l’eau afin d’avoir une bonne finition et le tenir légèrement incliné.