Les clôtures, mur de soutènement

Claude PRECHEUR

Les murs de retenue de terre (mur de soutènement)

Pour retenir de la terre, il faut absolument, vu le poids et la poussée qu’elle génère, que votre mur soit solide.




Ci-dessus un mur en agglos creux normal sans renfort, vous vous apercevez qu’il n’a pas résisté à la poussée. Plus la hauteur de retenue sera grande, plus le mur devra être résistant. Vous pourrez donc le réaliser en blocs coffrant ou béton banché. Les barbacanes servent à éliminer l’humidité de la terre retenue, ce qui limitera les poussées.

La semelle est importante, elle sera large afin de faire balancier. Minimum 70 mieux voire 80 cm et plus, ferraillé comme sur le dessin plus haut. Le ferraillage principal devra être positionné côté terre à retenir. Vous pourrez même placer un drain de votre côté.

Un mur de pierres peut également retenir la terre mais attention à la hauteur de terre à retenir. Plus la hauteur est importante plus large sera la base. Ou un renfort en béton deviendra indispensable.


Les murs pneus sol


Mur de clôture

Une clôture, oui mais…
— Qu’est ce qu’une clôture ?
— Quelles sont les règles à respecter avant d’installer une clôture ?
— Faut-il demander un permis de construire ?
— Existe-il des cas exclus de ce champ d’application ?
— Quelles sont les obligations qu’un propriétaire ?
— Existe-il des cas où la pose de clôture peut être limitée, voire des cas où la clôture est supprimée ?
— Une rangée de haies, d’arbres ou de plantations peut-elle constituer une clôture ?
— Quelles sont les distances par rapport à la limite du terrain que le propriétaire doit respecter pour la pose de sa clôture ?
— En quoi consiste la mitoyenneté d’une clôture et quelles sont les responsabilités qui —en découlent ?
— En cas de contestation avec un voisin quels sont les recours possibles ?
— Quelles sont les conditions pour poser une clôture électrique ?
— Quel est le coût d’installation d’une clôture ?


Une clôture, oui mais…
Même si c’est un droit reconnu dans le code civil, une clôture ne s’érige pas n’importe comment, n’importe où.
finition, règles générales, particularités locales, hauteur, mitoyenneté, coûts… De nombreuses contraintes sont à connaître avant de clôturer sa propriété.



— Qu’est ce qu’une clôture ?
Il s’agit d’un moyen de délimiter les contours de sa propriété de manière permanente ou de délimiter un espace en particulier ou un passage. Cette clôture peut être constituée de murs, portes, portails, ouvrages à claire-voie, treillis, pieux, palissades, grilles, grillages, herses ou barbelés.

Le droit de clôturer une propriété est reconnu par le code civil en son article 647. Sa hauteur est toutefois prédéfinie.



Des limitations et des obligations d’utilisation de matériaux pour assurer une continuité architecturale dans la ville mais aussi pour assurer la tranquillité entre les habitants peuvent être apportées au niveau local.

Pose d’une clôture avec poteaux et panneaux préfabriqué

  • Définissez les niveaux
  • Tracez vos trous et creusez-les tarière manuelle ou pelle et pioche.
  • Faire un rond de béton au fond qui recevra les poteaux. Commencez aux extrémités placez et réglez vos deux poteaux d’aplomb dans les deux sens calez-les.
  • Avec des planches ou des lattes ou tiges.
  • Scellez le 1er au béton calez bien le 5ème. Bien tendre un cordeau en haut à la même hauteur et un en bas pour aligner tous les poteaux.
  • Posez la 1ère plaque sur cales à la hauteur voulue, posez les 3 autres, posez votre 2ème poteau suivant les cordeaux scellez le et posez la plaque du bas sur cales à la hauteur voulue, posez les 3 autres etc...