Les murs en pierre de taille et composite

Claude PRECHEUR

Généralités

Qu’appelle-t-on pierres de taille ?

Il s’agit de blocs de pierre appareillés, de fortes dimensions donnant des hauteurs d’assise de 30 à 80 cm (voir plus) et de forme géométrique. Ces éléments dont le parement plan ou courbe peut être traité, sont utilisés comme matériau porteur ou d’habillage.

On peut distinguer 3 styles de pierres de taille :

  • la pierre massive (monument)
  • La pierre pré-taillée en éléments standard dont le format varie de 40 x 30 x 20 à 200 x 60 x 30
  • La pierre pelliculaire, la plaque épaisse de 2 à 6 cm, son format varie 60 x 40, 80 x 50 et 100 x 60 son poids varie de 25 à 75 kg


Mise en œuvre

Mur en pierre avec des pierres de taille

Nous ne parlerons pas de grosses pierres qui ne se fait que sur monuments historiques où leur manipulation ne se fait qu’avec une grue ou appareil de levage. En général les pierres se posent sur cales d’épaisseur avec hourdage au mortier joint vertical 10 mm et horizontal 15 mm. Les techniques que nous traitons là intéressent non seulement la maçonnerie de pierre de taille mais toutes les maçonneries mixtes. Les chaines d’angle sont constituées de morceaux identiques croisés pour former des harpes de liaisonnement. Les jambes diverses sont des piliers en pierres de taille intercalés dans un mur en moellons ou en briques et jouant divers rôles.


l’encadrement des baies
Etaiement et coffrage


Plate bande droite

Le linteau droit ou plate bande droite est constitué de pierres aux faces de lit taillées, des claveaux parfaitement droites.
Il nécessite le tracé d’une épure et l’établissement d’un échafaudage pour sa mise en œuvre.

On commence par les sommiers et on poursuit alternativement à gauche et à droite pour terminer dans l’axe par la clé dont les joints seront matés. On doit exiger une parfaite rectitude des joints qui doivent converger vers le même centre d’un arc imaginaire qui aura un rayon de 1,5 fois l’ouverture de la baie.

Parfois les claveaux sont taillés à crossettes pour éviter tout glissement mais aussi solidarisés et raidis au moyen d’un profilé métallique encastré dans une saignée dans la face arrière ou encore déchargés par un arc en limousinerie placé au dessus de la plate bande et dissimulé par un enduit et peuvent même comporter en arrière un linteau en béton armé.

La mise en œuvre

1. Claveau
2. Bastaing
3. Fond de moule
4. Etai
5. Pierre de taille
6. Serre joint
7. Coin de calage

L’échafaudage

1. Planche support des lisse et garde corps
2. Bastaing
3. Serre joint
4. Plateforme de l’échafaudage (fond de moule de la plate bande droite)
5. Garde et lisse


Arc et voûte en pierre de taille

L’arc a une faible épaisseur qui est [...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Généralités
  • Mise en œuvre
  • Plate bande droite
  • Arc et voûte en pierre de taille
  • Pierre pelliculaire
  • Quelques exemples
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Pierre pelliculaire
  • Mur en pierre avec des pierres de taille
  • l’encadrement des baies
  • Etaiement et coffrage
  • La mise en œuvre
  • L’échafaudage
  • Pierre d’angle
  • Bardeau
  • Corniche et gouttière


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE