Ouverture dans un mur

Claude PRECHEUR

AVERTISSEMENT
Chaque ouverture doit être étudié sérieusement car l’étaiement et la section du linteau seront différents pour chacun des cas (mur de pierre, blocs ciment…).

Le traçage :

Il se fait en premier pour avoir la partie à démolir. Tracez l’ouverture finie puis rajouter 10 cm mini sur les côtés et 25 à 30 cm pour le linteau. Faire un trou dans le mur sur le dessus du linteau, il servira pour le calage et de repère afin de tracer la partie extérieure à l’aide d’un niveau et d’une équerre.


L’étaiement :

  • Mur de façade ou de refend sans plancher supérieur mais ayant à supporter la charpente et le poids du mur supérieur à l’ouverture.

Dans ce cas précis, nous étayerons les pannes ou chevrons et dans tous les cas le dessus du mur figure 1 en plaçant un, voire deux bastaings côte à côte, de chant, sur un étai de chaque côté du mur. Ces étais seront placés au moins à 1 mètre pour laisser suffisamment de place pour travailler.

  • Mur de façade ou de refend avec plancher inférieur (cave ou sous-sol).
    Dans ce cas l’étaiement partira depuis le sous sol, sous les étais afin de ne pas détériorer le plancher et soutenir le poids total.
  • Mur de refend en agglos de ciment avec un plancher béton dont les poutrelles ne portent pas sur le mur mais ayant un chaînage périphérique
    Il n’y aura pas lieu de placer des étais car théoriquement le chaînage servira de linteau pour une ouverture ne dépassant pas 1,20 mètre s. Pour une plus grande ouverture, il faudra caler le plancher de chaque coté du mur et démolir le chaînage pour refaire un linteau à sa place. Plus le mur est lourd plus il faut l’étayer, dans le cas contraire il risque d’y avoir des déformations et que le mur du haut se fissure de partout.



La démolition :

Une fois le calage réalisé (fig. 1), découpez les pourtours de la porte et du linteau (s’ il y a lieu) le plus proprement possible, puis décrépissez sur 10 cm au pourtour et démolissez l’ouverture. Les deux tableaux.



Réfection des jambages

Percer dans la fondation ou au sol pour sceller 2 fers à béton de 10, placer 2 barres de diamètre 10 jusqu’à 15 cm dans le linteau, coffrez les joues extérieures réglées d’aplomb et bien plaquées contre le mur à l’aide de serre-joints et coulez les jambages en prenant soin d’ajuster l’arase du jambage à la bonne hauteur. fig 3



Linteau

Coffrez hermétiquement la face extérieure, le plus proprement possible (figure 6), posez le ferraillage prévu, coffrez la face intérieure en laissant un jour sur la partie haute cette réservation servira à verser les seaux de béton, coulez le linteau en vibrant afin de serrer un maximum le béton. Une fois que le coffrage est plein, finir le remplissage à la truelle en plaçant entre le béton et le dessus de la démolition des pierres, jusqu’au remplissage complet.




Le pré linteau en béton est très appréciable dans cette rénovation, il est facile à régler, évite le coffrage du dessous et sa finition ne mérite pas de reprise.


figure 5
figure 5


figure 6
figure 7


La finition

Le lendemain, décoffrer, rebouchez les plus gros trous au mortier, posez le bloc porte. Enlevez le calage après au moins trois jours et faites les raccords d’enduits.


figure 8


ATTENTION

Ces conseils ci-dessus sont donnés à titre indicatif et ne peuvent, en aucun cas, engager la responsabilité de l’auteur ou de l’éditeur.