Ouverture d’une trémie

Claude PRECHEUR

Ouverture d’une trémie d’escalier dans plancher "poutrelles hourdis"

  • En rénovation, lorsqu’il faut ouvrir une trémie d’escalier dans un plancher « poutrelles hourdis », il faut dans un premier temps, regarder par en dessous du plancher, pour voir quelle poutrelle est à démolir par rapport aux cotes intérieure de la trémie.
  • Faire un trou dans un hourdis pour repérer la poutrelle à conserver la plus proche de l’ouverture. Puis étayer les 3 voire 4 poutrelles avec un bastaing de champ et des étais métalliques à 50 cm environ en arrière de l’ouverture de la trémie.



  • A l’aide du trou de repérage, tracer la trémie finie plus 10 ou 15 cm pour arriver juste au long de la poutrelle dans le sens longitudinal et plus 30 à 35 cm pour pouvoir faire le chevêtre (poutre de soutien) dans le sens transversal et enfin tracer pour le chevêtre 50 cm en longueur et 30 cm en largeur pour le dé-garnissage de la dalle de compression.
  • Démolissez la trémie en commençant par tout ce qui est hourdis et dalle de compression (en général 5 cm d’épaisseur).
  • Puis cassez la poutrelle à tomber en commençant par le coté du mur sans couper les aciers puis cassez la poutrelle vers le chevêtre. Coupez les aciers à 30 cm du chevêtre. La poutrelle tombera au sol, mais sera retenue par les fers côté mur.
  • Coupez les aciers restants pour se débarrasser de la poutrelle démolie. Finissez la démolition du restant de la poutrelle en gardant 3 à 4 cm de béton et 25 cm d’acier.
  • Dégarnissez la dalle de compression sur 30 cm de large et 50 cm de long en conservant le treillis soudé.
  • Cassez le chaînage de l’autre côté en gardant les aciers.



  • Coffrez par en dessous avec des panneaux de planches ou de contre plaqué (50 cm de large mini) en les bloquant avec des étais sous le plancher. Puis étayer la partie portant dans le vide, tout en restant de niveau. Tracer sur ces panneaux la trémie finie. Et coffrez les arrêts avec des planches de hauteur supérieure ou égale à la hauteur du plancher total. Calez ses arrêts puis ferraillez.
  • Posez le chevêtre préfabriqué, réglable en longueur, que l’on trouve chez tous les marchands de matériaux. Celui-ci devra porter sur le chaînage du mur et sur la partie dégarnie de l’autre côté et placez deux barres de 10 le long de la poutrelle existante en renfort. Si la trémie à réaliser est prévue pour un escalier béton, penser à placer des fers d’attente diamètre 10 minimum pris dans le chevêtre et dépassant de 80 cm à 1,00 m.



  • Le coulage devra s’effectuer avec un béton plastique dosé à 350 à 400 kg/m3 et vibrez à l’aiguille si possible. Voir béton