Les arases

Claude PRECHEUR


Pour réaliser l’arase il faut prendre 2 planches d’une hauteur suffisant pour couvrir l’épaisseur de l’arase plus 5 cm mini pour le serrage.

Une fois que vous avez défini la hauteur totale du mur, il vous suffit de planter 2 clous aux extrémités de chaque planche sans les enfoncer totalement. Celles-ci serviront de support dans l’attente de la pose des serre-joints provisoires.

Puis régler le niveau de chaque planche et serrer définitivement.


Les arases sont des ouvrages servant à mettre à une hauteur définie, murs pignons, etc... Elles peuvent être en béton armé comprenant un chaînage, ou en mortier quand elle est de faible épaisseur et n’a de fonction de chaînage. Le coulage du béton dosé à 350 kg/m3 (voir béton) après le ferraillage.

La mise à niveau du béton à l’aide d’une petite planche et talochage.


Alignement de l’arase

Pour le coffrage d’une arase en pente, suivons l’exemple de la réalisation d’un mur de clôture en agglos suivant une pente (parallèle à un chemin). Le mur sera constitué de 5 rangs d’agglos de 20 et l’arase suivra cette pente. Les agglos seront donc montés horizontalement. Pour le dernier rang, il faudra couper les agglos comme si vous faisiez un pignon. Tendez un cordeau à hauteur fini puis taillez les agglos en laissant suffisamment de place pour l’arase. Pour le ferraillage repliez les chaînages verticaux puis placez un chaînage 2 barres sur les agglos. Ces schémas peuvent être utilisé pour une pente de pignon.

Coffrage de l’arase
Ouvrage terminé

Dans la même rubrique