Les murs parpaing

Claude PRECHEUR

Maçonnerie de bloc ciment (Agglos ou parpaing)

Calepinage du mur

Dans un mur, les parpaings ne doivent pas se superposer mais se croiser d’au moins 1/3 de la longueur du bloc.

Superposition = Coup de sabre = risque de fissuration verticale sur toute l’épaisseur du mur.

Afin de ne pas avoir de petites coupes, nous pouvons partager les vides et réaliser des joints verticaux plus larges mais ceux ci ne doivent pas être supérieur à 4 cm. L’idéal est de partager ces joints larges sur plusieurs blocs, exemple 8cm à combler faire 4 joints de 2cm.

Confection du joint de mortier

Lors de la préparation du mortier, il est très important de ne pas le mouiller en abondance. Ce joint de mortier ne doit surtout pas être tasser mais au contraire être aérer.
Le mortier ne doit pas être ni trop mouillé, ni trop sec. En faisant une boule de mortier dans votre main, celui-ci ne doit pas s’effriter (trop sec), ni couler (trop mouiller). La boule doit rester en forme avec l’emprunte de vos doigts. Nous utilisons le talochon comme arrêt provisoire du mortier. Le joint se réalisera avec l’intérieur de la truelle : une fois dans un sens, une fois dans l’autre.

Lorsque que la rangée de parpaings est posée et que l’alignement est effectué, il faut passer la taloche sur le joint horizontal pour supprimer le bourrelet ce qui rendra la maçonnerie propre.

Un gros joint vertical se comble en positionnant la taloche contre le jo[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Calepinage du mur
  • Confection du joint de mortier
  • Pose des blocs d'angle
  • Le fil à plomb
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Alignement du mur


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE