Les poteaux en béton armé

Claude PRECHEUR


Le poteau en béton supporte les charges verticales. Ils servent de chaînages verticaux, ils contribuent à la stabilité de la construction.

Les poteaux en béton armé sont des éléments porteurs verticaux avec armature incorporée. Ce sont les points d’appui et les éléments porteurs de l’ossature et transmettent des charges concentrées.

Ils servent à supporter les poutres, les linteaux, les planchers. Ils travaillent surtout en compression, mais ils doivent également supporter des efforts horizontaux et obliques, donc de travailler en flexion, c’est pourquoi, l’armature est composée de barres longitudinales et des cadres et éventuellement des étriers en armature transversale.

Dans un pavillon, on peut trouver trois sortes de poteau BA.
1. Poteau isolé
2. Poteau incorporé dans l’épaisseur d’ un mur d’agglos
3. En extrémité d’un mur de blocs ciment

La section des poteaux peut être carrée, circulaire ou rectangulaire.


Les poteaux en béton armé peuvent être isolés (alignés sur semelle continue ou sur semelle isolée). La semelle isolée travaille dans les deux sens, la partie basse de la fondation est donc tendue dans les deux sens, les aciers seront donc porteurs et formeront un quadrillage. Les armatures sont souvent préfabriquées.

Exemple : pour un poteau en béton > à 3,00 m de hauteur section béton 20 x 20 aciers : 4 HA de 10, cadres HA de 6, espacés tous les 15 cm. Ce poteau pourra recevoir la charge maximale de 29 000 Kg (29 tonnes).
Dans un pavillon, on peut trouver trois sortes de poteaux BA :
- Poteau isolé
- Poteau incorporé dans l’épaisseur d’un mur
- En extrémité d’un mur de blocs ciment

La section des poteaux peut être carrée, circulaire ou rectangulaire.

coffrage

Pour les poteaux en béton isolés, l’implantation doit être précise et bien d’équerre. Le traçage se fait sur les semelles ou le plancher à l’aide d’une ligne bleue. Une talonnette de 5cm facilite la stabilité. La rigidité des panneaux de coffrage se fait à l’aide de raidisseurs horizontaux et verticaux. La stabilité de l’ensemble se fait à l’aide de contrefiches en bois ou étais tirant-poussant. Le bétonnage classique pour béton armé 350kg/m3. L’enrobage est de 2,5cm est obtenu à l’aide de distancier. Le béton est vibré uniquement à l’aiguille vibrante pour obtenir un béton compact et résistant.

Les chaînages verticaux

Les chaînages verticaux sont des poteaux de petites tailles incorporés à l’intérieur des éléments de blocs ciment, briques ou béton cellulaire. Ils forment avec les chaînages horizontaux et en rampant, l’ossature de la maçonnerie. Le ferraillage est le même que les chaînages horizontaux, soit triangulaire, soit deux barres de diamètre 8 ou 10 ou 12 suivant la zone sismique ou non.Dans une maçonnerie de bloc creux de ciment, veuillez à nettoyer la base de l’agglo d’angle, préalablement cassé, afin de pouvoir dégager les aciers en attente, car l’accumulation de mortier de montage au pied du chaînage serait un point faible et une rupture de bétonnage ce qui fragiliserait l’ossature.


Guide de Maçonnerie, en TÉLÉCHARGEMENT
Cours de Maçonnerie, CAP, BP et BAC PRO, en TÉLÉCHARGEMENT
Le Guide de la Maçonnerie DELUXE