Piscine

Claude PRECHEUR

Réglementation, construction, etc... en cours

Sécurité

Ministère de l’Equipement, du Logement, des Transports, du Tourisme et de la Mer
La loi du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines entre en application. Gilles de ROBIEN, ministre de l’équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer rappelle que cette loi a pour objectif de réduire le nombre de noyades dans les piscines privées, en particulier les noyades de jeunes enfants.

- Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privées nouvellement construites, à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité visant à prévenir les risques de noyade.
- Le 1er mai 2004, les piscines existantes des habitations données en location saisonnière devront également être pourvues d’un tel dispositif.
- Le 1er janvier 2006, toutes les autres piscines existantes devront être équipées.

Le décret d’application de cette loi a été publié au journal officiel du 1er janvier 2004 (décret n° 2003.1389 du 31 décembre 2003 relatif à la sécurité des piscines et modifiant le code de la construction et de l’habitation).
Lorsque le maître d’ouvrage, c’est-à-dire celui qui décide de la construction ou de l’installation d’une piscine, fait appel à un constructeur ou installateur, ce dernier doit lui remettre, au plus tard à la date de réception de la piscine, une note technique :
- Qui indique les caractéristiques, les conditions de fonctionnement et d’entretien du dispositif de sécurité retenu par le maître d’ouvrage,
- Qui l’informe sur les risques de noyade, sur les mesures générales de prévention à prendre et sur les recommandations attachées à l’utilisation du dispositif de sécurité.

Sont concernées les piscines privées à usage individuel ou collectif (c’est-à-dire les piscines familiales ou réservées à des résidents, les piscines des centres et clubs de vacances, des hôtels, des gîtes ruraux, des campings, etc.) de plein air, dont le bassin est enterré ou semi enterré.

Ne sont pas concernées :
- Les piscines situées dans un bâtiment
- Les piscines posées sur le sol, gonflables ou démontables.
- Les « établissements de natation » (piscines visées par la loi du 24 mai 1951), qui font l’objet d’une surveillance par un maître sauveteur.

La piscine est formée d’un bassin mais aussi d’un ensemble d’éléments qui sont à choisir en fonction de votre cadre et de votre modèle de piscine.

Les installations indispensables

La pompe reçoit l’eau débarrassée des plus grosses impuretés et l’envoie vers le filtre qui retire les impuretés les plus fines. Votre choix se fera en fonction de la taille de la piscine, du système de filtration, mais aussi de la longueur de la canalisation. Les moteurs à deux vitesses permettent des économies d’énergie.

Les skimmers sont des bandes d’aspiration intégrées dans la structure du bassin. Il est admis 1 skimmer pour 25m d’eau (à partir de 30 euros l’unité). Ces appareils sont munis de panier servant à retenir les impuretés et d’un clapet anti-retour. Ils s’adaptent mieux aux piscines enterrées. Pour les autres systèmes (par débordement), il faut une "goulotte de plage" qui recueille l’eau de surface.
La bonde de fond récupère les eaux en profondeur et assure le brassage de l’eau. Elle effectue aussi la vidange du bassin.
Les bouches de refoulements contrôlent le flux de retour d’eau filtrée dans le bassin.

La filtration - 3 types aux choix

1. Le filtre à sable est le plus répandu et le plus simple. L’eau passe par une couche de sable qui retient les impuretés. La vitesse de traitement est rapide. Prix : de 150 à 1 960 euros environ. Inconvénient : à nettoyer tous les 7 jours.
2. Si vous êtes plus exigeant sur la qualité de l’eau, le filtre à diatomite assure une grande finesse de filtration. Prix : de 450 à 3 900 euros environ. Inconvénient : à nettoyer tous les 7 à 10 jours. Son coût élevé est compensé par le faible coût de départ.
3. Le filtre à cartouche : c’est une cuve dans laquelle se trouve une ou plusieurs cartouches cylindriques en tissu synthétique. Il est bien adapté aux piscines de petits volumes. Prix à partir de 280 euros. Inconvénient : vitesse de traitement 2 m/h.

Désinfection de l’eau : L’eau doit être désinfectée et désinfectante. La solution la plus employée : le chlore.

Le local technique : Un bon local peut coûter de 4 500 à 9 000 euros. Vous pouvez aussi opter pour les abris légers entre 600 et 900 euros. Il existe également des locaux préfabriqués enterrés, plus simples à installer.

La margelle et le dallage : elles encadrent la piscine. La margelle est le trait d’union entre l’eau et le dallage. Pour le dallage, vous choisirez : le bois, la pierre ou la terre cuite traitée anti-gel et non glissante.

Les installations de chauffage

Le chauffage électrique est simple à installer mais cher à l’utilisation. Comptez 1000 euros pour un premier prix.

Le chauffage par échangeur est le plus rationnel car il utilise le chauffage de la maison. La piscine ne doit pas être trop éloignée du lieu d’habitation et le bassin pas trop grand.

La chaudière à gaz assure une montée en température rapide. Le coût d’installation est bas et la fiabilité excellente.

La pompe à chaleur est un système économique qui fonctionne comme un réfrigérateur inversé. A partir de 3000 euros.

Le chauffage solaire est sans doute le plus écologique et économique, mais la surface des capteurs doit représenter au moins 70% de la surface du plan d’eau. A partir de 260 euros le panneau. Ce système dépend donc de l’ensoleillement.

Les installations de sécurité

(Demandez les homologations sécurité piscines)
Les abris de piscines (haut ou bas) permettent de profiter de votre piscine toute l’année. Les prix sont élevés. Pour un abri modulaire, comptez entre 750 et 1700 euros. L’abri de type serre protège les enfants et évite la pollution de l’eau. Ils sont économiques et faciles à monter mais aussi peu esthétiques.

Les couvertures à volets roulants sont sophistiquées et facilement intégrables à la structure de la piscine (formule encastrée ou coffrée).

Les clôtures de piscine sont des barrières robustes ancrées au sol avec des panneaux de divers matériaux et coloris différents.

Les alarmes de piscines ne doivent pas être le système unique de sécurité. On trouve des bracelets pour enfants avec centrale, des capteurs laser infra-rouge, des capteurs d’ondes sur l’eau, des sirènes.