Plaque de coffrage en contreplaqué

Claude PRECHEUR

Les contreplaqués : Il s’agit d’un matériau amélioré de propriétés mécaniques élevées dans tous les sens. Il est constitué de plis successifs avec des fils contrariés (fils en long et fils en travers). On distingue deux sortes de contreplaqué : Le CTB O valable pour une quinzaine de réemploi et le CTB X réutilisable une quarantaine de fois. Les contreplaqués peuvent être bakélisés, c’est-à-dire ayant reçu un revêtement à base de résine sur les deux faces et sur les chants, ce qui le rend plus étanche. Les pointes doivent être adaptées à l’épaisseur du CP. Tous les 15 cm pour le mince et 25 à 30 cm pour les épaisseurs ≥ à 15 mm. En rive les pointes doivent être positionnées à 5 Ø de la pointe et à 7 cm environ des angles.

  • Panneaux standards : 122 x 250 ou 150 x 3.00.
  • Épaisseurs les plus courantes : 5.7.10.12.15.18.20 et +.

Le choix de la peau coffrante

Elle dépend de la finition voulue. Exemple brut de décoffrage est égal planches de coffrage. Net de décoffrage est égal contreplaqué. On doit donc tenir compte de la finition recherchée, de sa capacité à des réemplois successifs ainsi que de l’épaisseur du panneau en fonction du système d’étaiement adopté et de la pression du béton contre[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Le choix de la peau coffrante
  • Le stockage
  • Pour les coupes et le sciage
  • Les huiles ou agents démoulant
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Mise en application
  • Exemple


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE