Généralités

Claude PRECHEUR

Construction parsismique

Le but de la construction para sismique consiste à trouver des techniques de génie civil permettant aux habitations de résister à toutes les secousses d’intensités inférieures ou égales à l’intensité nominale fixée par la loi.
On a fait beaucoup de progrès dans ce domaine depuis les années 60 et on a élaboré différentes techniques de conception para sismique d’ensemble :

  • Implantation judicieuse des constructions, hors des zones instables.
  • Adaptation des fondations au type de sol.
  • Utilisation de matériaux de qualité adéquate.
  • Utilisation de dispositions constructives énoncées dans les guides techniques de construction parasismique (distribution des masses, chaînages horizontaux et verticaux, etc...)
  • Prise en compte de "l’agression sismique" sur le site considéré (ce qui signifie établir des plans de construction en sachant qu’il peut se produire des séismes et donc éviter toutes les architectures permettant des effondrements).
    Ainsi la construction para sismique ne consiste pas uniquement en l’élaboration de techniques de construction mais d’un ensemble de méthodes permettant aux bâtiments de résister aux secousses des séismes.


Une nouvelle carte de France du zonage sismique a été publiée et de nouvelles règles de construction parasismique applicables aux bâtiments entreront en vigueur au 1er mai 2011.
Le zonage réglementaire définit cinq zones de sismicité croissante basées sur un découpage communal. La zone 5, regroupant les îles antillaises, correspond au
niveau d’aléa le plus élevé du territoire national. La métropole et les autres DOM présentent quatre zones sismiques, de la zone 1 de très faible sismicité (bassin aquitain, bassin parisien...) à la zone 4 de sismicité moyenne (fossé rhénan, massifs alpin et pyrénéen).

Catégories d’importance des bâtiments

I Bâtiments dans lesquels il n’y a aucune activité humaine nécessitant un séjour de longue durée.

II Habitations individuelles. Établissements recevant du public (ERP) de catégories 4 et 5. Habitations collectives de hauteur inférieure à 28 m. Bureaux ou établissements commerciaux non ERP, h ≤ 28 m, max. 300 pers. Bâtiments industriels pouvant accueillir au plus ERP de catégories 1, 2 et 3. Habitations collectives et bureaux, h > 28 m. Bâtiments pouvant accueillir plus de 300 personnes.



III Établissements sanitaires et sociaux. Centres de production collective d’énergie. Établissements scolaires.

IV Bâtiments indispensables à la sécurité civile, la défense nationale et le maintien de l’ordre public, bâtiments assurant le maintien des communications, la production et le stockage d’eau potable, la distribution publique de l’énergie, bâtiments assurant le contrôle de la sécurité aérienne ; établissements de santé nécessaires à la gestion de crise ; centres météorologiques.

Les exigences sur le bâti neuf dépendent de la catégorie d’importance du bâtiment et de la zone de sismicité. En zone sismique, les trois points fondamentaux sont :

  • Prévenir (Implantation)
  • Concevoir
  • Réaliser

La construction parasismique pour[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Construction parsismique
  • Principes de base « Ce qu’il faut savoir »
  • Comment améliore-t-on cette adhérence?
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE