Généralités

Claude PRECHEUR

En France, le secteur du bâtiment est le principal consommateur d’énergie et le second émetteur de gaz à effet de serre après les transports. A ce titre, l’amélioration de l’isolation des bâtiments demeure un axe prioritaire dans l’objectif de réduire la consommation d’énergie. Cet objectif est d’autant plus important que, suite au Grenelle de l’environnement, les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre devront être réduites de 20 % à compter de 2012 pour les nouvelles constructions (tertiaire et le résidentiel).

Cette nouvelle réglementation RT 2012 est entrée en vigueur pour toutes les constructions neuves dès le 1er janvier 2013. Le futur propriétaire sera dans l obligation de déposer, en même temps que la demande de permis de construire, une attestation d’étude thermique réalisée par un BET (bureau d’étude thermique). La phase de la conception du projet sera donc très importante ( visite du terrain, exposition, nombre d’habitants, mode de vie etc...) La réussite du projet dépendra d’une bonne cohésion des différents corps de métier. Aucune imperfection ne sera tolérée dans l’enveloppe du bâtiment.

Chaque corps de métier devra faire en sorte pour éviter les ponts thermiques et les fuites d’air. Le risque de voir la guerre entre artisan au début de l application de la réglementation RT 2012 est grande, s’il n’y a pas de coordinateur.

Respect de la RT 2012

Le maître d’ouvrage (propriétaire) devra, d’une part, se munir d’une attestation indiquant qu’il prend en compte la réglementation au moment du dépôt de la demande de permis de construire. D’autre part, à l’achèvement des travaux, ce même maître d’ouvrage devra fournir l’attestation que le maître d’oeuvre (architecte) a également bien pris en compte la RT 2012.

Enfin, un arrêté définissant les labels HPE de la RT 2012 devrait également paraître avant fin 2011. Ce dernier devrait préfigurer la future RT 2020. S’il est encore possible de gagner sur l’isolation des murs, combles et autres baies vitrées, en jouant notamment sur les épaisseurs mises en oeuvre, il reste des zones de déperdition thermique non traitées. Ces zones se concentrent essentiellement aux jonctions dalle/façade, mur porteur/façade et dalle/balcon, et constituent ce que les professionnels appellent des ponts thermiques.


Une sensibilisation aux économies d’énergie

En France, les bâtiments consomment 43 % de l’énergie et produisent plus de 22 % des émissions de gaz à effet de serre qui, en se concentrant dans l’atmosphèr[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Respect de la RT 2012
  • Une sensibilisation aux économies d’énergie
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Une liste d’organismes certificateurs


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE