Les planchers hauts

Claude PRECHEUR

L’isolation doit être continue sur toute la surface du plancher haut. Attention aux souches de cheminées, trappes d’accès, jonctions entre la toiture et les murs porteurs et de refends surtout en parties basses ou peu accessibles. Attention au positionnement du pare vapeur et aux deux couches croisées. Dans les maisons anciennes, les combles étaient fortement ventilés et les bois de charpente, jamais confinés. Les pannes et chevrons devront être pris en considération en cas d’isolation en sous face de couverture.

Les terrasses doivent être isolées impérativement par l’extérieur

En empêchant la diffusion de chaleur en sous face de dalle, l’isolant soumettrait la toiture-terrasse à des contraintes thermiques et des chocs pouvant entraîner des ruptures d’étanchéité et des fissurations inquiétantes. Subissant de très fortes contraintes de dilatations et rétractations l’isolant thermique et le procédé d’étanchéité devront être en mesure de s’adapter à ces variations dimensionnelles.

Combles perdus

  • Isolation en rouleaux ou panneaux ; dans le cas de pose sur parquet, il conviendrait de poser l’isolant sur litonnage (interrompu de temps à autre pour favoriser la circulation d’air) afin de ne pas confiner le bois en atmosphère humide et à température moyenne susceptible de favoriser des développements fongiques.
  • Isolation projetée en vrac.


Cas des planchers non circulables

Isolation en rouleaux ou panneaux entre solives. Il est conseillé de recouvrir entièrement le solivage pour éviter les ponts thermiques. L’isolation peut également se faire en deux couches croisées.


Cas des planchers non circulables

Isolation en rouleaux ou panneaux sur planchers bois. L’isolant doit être posé jusqu’à la panne sablière et remonté sur celle-ci. L’isolant peut être posé en une ou deux couches. Dans ce cas la pose est à joint décalé ou croisé.

La seconde couche (posée sur la précédente) est sans-pare vapeur ou s’il y a un pare-vapeur, il est perforé. Le stockage d’objets sur l’isolant n’est pas possible. Il est interdit de circuler sur l’isolant.


Cas des planchers non circulables

Isolation en rouleaux ou panneaux sur planchers bois. L’isolant doit être posé jusqu’à la panne sablière et remonté sur celle-ci. L’isolant peut être posé en une ou deux couches. Dans ce cas la pose est à joint décalé ou croisé. La seconde couche (posée sur la précédente) et sans-pare vapeur ou s’il y a un pare-vapeur, il est perforé.

Combles perdus

Planchers légers et pose entre fermettes : l’isolant est découpé pour obtenir la dimension de l’entraxe plus 1 ou 2 cm et est glissé entre les fermettes. L’épaisseur de l’isolant est égale ou supérieure à la hauteur des fermettes. Pose en deux couches entre et sous fermettes La couche inférieure est continue et posée sur les ossatures du plénum du plafond. Le plénum est rempli sans comprimer l’isolant. Il ne doit pas subsister de vide d’air entre les deux couches d’isolant.

Comble perdu en rénovation

Dans tous les cas prêter une attention particulière aux réseaux divers pouvant
circuler dans les combles, électricité, ventilation, etc. Ils doivent être constitués de telles sorte que l’isolation ne soit pas affectée par leur mise en oeuvre.

Cas des planchers circulables

Isolation par panneaux de laines minérales ou par isolants en vrac, en remplissage partiel ou total selon les épaisseurs disponibles et le R additionnel souhaité.


Planchers hauts et combles habitables
Ne pas confiner les bois de charpente : soit les inclure le plus possible dans le volume chauffé, soit les en exclure totalement, en tenant compte des différents types de charpentes rencontrés. En cas d’exclusion totale de tout ou partie de la charpente, il sera impossible de vérifier la conservation des bois d’oeuvre et de s’assurer de leur état par la suite. Il conviendra d’effectuer ces vér[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les terrasses doivent être isolées impérativement par l’extérieur
  • Combles perdus
  • Cas des planchers non circulables
  • Cas des planchers non circulables
  • Cas des planchers non circulables
  • Combles perdus
  • Cas des planchers circulables
  • Choix du système d’isolation
  • Traitement des pieds-droits
  • Pourquoi un écran de sous-toiture?
  • Pose d’un écran de sous-toiture systématique?
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Comble perdu en rénovation


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE