L’évacuation des eaux pluviales

Claude PRECHEUR

L’évacuation des eaux pluviales est essentielle pour protéger votre bâtiment contre d’éventuels dommages sur les parois extérieures. Depuis la toiture, l’évacuation des eaux se fait en deux étapes à partir de deux ouvrages bien distincts : un ouvrage d’allure horizontale et un ouvrage d’allure verticale.

Les ouvrages d’allure horizontale

Ces ouvrages ont pour rôle de collecter les eaux venant de la toiture pour ensuite les évacuer vers les tuyaux de descente. Ils sont placés aux abords de la toiture et peuvent être de type chéneau ou de type gouttière.

Les chéneaux

Ils sont intégrés directement dans le gros œuvre, ce qui les rendent souvent invisible. L’entretient et la réparation des chéneaux sont très complexe du fait qu’ils soient incorporés dans la toiture, et aussi les éventuelles fuites sont impossible à détecter. Afin d’éviter l’infiltration d’eau dans le bâtiment en cas d’obstruction du conduit d’évacuation, les chéneaux devront toujours être munis d’un trop plein.

Les chéneaux peuvent soit renverser les eaux de pluies dans une gouttière, soit directement dans les descentes d’eau. Ils peuvent être réalisés en béton armé, en métal autoportant (cuivre, zinc, aluminium, acier, etc.), en bois, en pvc, en contreplaqué ou en terre cuite supportés par une structure en béton. Il peut être soit adossé contre un mur, soit situé en-dessous d’un pan de mur.
Selon leur disposition, nous pouvons distinguer :

Les chéneaux sur entablement
Les chéneaux sur versant
Les chéneaux sur deux versants
Les chéneaux contre mur


Les gouttières

Les gouttières

L’étanchéité de la couverture est déterminante pour la durée de toute construction. C’est pourquoi l’eau de pluie doit pouvoir être rapidement et complètement évacuée. Les gouttières sont reliées au réseau enterré par les tuyaux de descente de débit suffisant. Elles sont indispensables pour protéger les façades des dégradations occasionnées par l’eau de pluie.

Elles varient selon les habitudes régionales, l’architecture avoisinante mais aussi en fonction du matériau employé et de la pente du toit. On distingue deux grands types de gouttière : la gouttière pendante et la gouttière rampante.

Les gouttières pendante

Ce type de gouttière est fixé à l’aide de crochets sous le versant d’une toiture. Ce dernier sera fixé sur les chevrons ou sur une planche de rive.
Souvent appelée gouttière demi-ronde en raison de son profil qui a la forme d’un cercle non fermé, nous pouvons quand même rencontrer d’autres modèles de gouttière pendante telle que :

  • La gouttière carrée, ayant bien évidemment un profil de forme carrée. Elle est idéale pour les grandes bâtisses.
  • La gouttière moulurée, caractérisée par la présence des moulures sur la face exposée. On les rencontre sur les anciennes façades.
  • La gouttière lyonnaise, caractérisée par un pli intérieur favorisant sa rigidité.
  • La gouttière à l’anglaise, de profil demi-ronde, repose sur un entablement horizontal ou bien directement sur la corniche.
Les gouttières rampantes

Plus discret en comparaison avec la gouttière pendante, elle repose sur une corniche, un rebord ou sur une partie de la toiture. Les crochets de ce type de gouttière sont fixés soit directement sur les chevrons soit sur une bande de doublis de toiture.
Elle est généralement fabriquée en zinc ou en aluminium prélaqué et plus rarement en cuivre.
Les différents types de gouttière rampante sont :

  • La gouttière nantaise, appelée aussi Laval, présente un relevé de gouttière verticale dont l’extrémité se termine par un ourlet cylindrique ouvert. Le relevé forme un angle de 70°. Elle a l’avantage d’avoir un profil très esthétique.
  • La gouttière havraise, appelée également ardennaise ou rouennaise, qui présente les mêmes caractéristiques que la gouttière nantaise mais avec un angle relevé arrondi à la base.



Avec la formule de Bazin, voici quelques types de gouttières avec leurs sections en fonction de la surface en p[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre
  • Ainsi vous découvrirez :
  • Les ouvrages d’allure horizontale
  • Les chéneaux
  • Les gouttières
  • Pose d'une gouttière 1/2 ronde
  • Les ouvrages d'allure verticale
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :


  • mais aussi le téléchargement de ce guide au format PDF, les vidéos de formations exclusives, les outils de calculs, etc. etc.

Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos guides ou un de nos packs en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser :

Les guides ABC-MAÇONNERIE